Suisse

30 septembre 2017 21:00; Act: 30.09.2017 21:43 Print

Jonas Fricker démissionne après la polémique

Le Vert argovien avait comparé le transport de porcs à la déportation des juifs. Il a annoncé sa démission.

storybild

Le conseiller national vert argovien Jonas Frick. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Jonas Fricker (Verts/AG) quittera le Conseil national au début de la session parlementaire d'hiver, le 27 novembre. Il prend ainsi acte d'une comparaison inappropriée lancée devant le plénum jeudi.

Lors du débat sur l'initiative pour des aliments équitables, le conseiller national a critiqué le transport de masse de porcs en le comparant à la déportation des juifs à Auschwitz.

«Cette comparaison était blessante et inopportune», écrit l'Argovien samedi soir dans une lettre adressée à son parti, qu'il a envoyée aux médias. Dans ce courrier, M. Fricker réitère ses excuses et rappelle qu'il considère l'Holocauste comme un crime ne souffrant aucune comparaison.

Excuses acceptées

Le conseiller national précise en outre que les représentants des communautés israélites suisse (Jonathan Kreutner) et de Baden (Josef Bollag) ont accepté ses excuses. «Abandonner mon mandat au Conseil national est le signal le plus fort que je puisse envoyer», poursuit l'intéressé, estimant que la clarté s'impose, car sa déclaration a pu être interprétée comme antisémite ou méprisante.

Remplacé par Irène Kälin

Jonas Fricker veut aussi envoyer un signal à sa formation, dont il «partage pleinement les valeurs humanistes». Les membres du parti ont jugé son intervention inacceptable. Assurant s'être engagé corps et âme dans son mandat, il remercie les Verts pour cette période intense et enrichissante.

Agé de 40 ans, M. Fricker quittera la Chambre du peuple deux ans après y être entré. Il est actuellement membre de la commission de la science, de l'éducation et de la culture. Auparavant, il avait été député au Grand Conseil d'Argovie et au parlement communal de Baden. Il a présidé les Verts argoviens à deux reprises, la dernière fois jusqu'en 2016.

Irène Kälin, députée Grand Conseil argovien, le remplacera au National. Agée de 30 ans, elle est entrée au législatif cantonal en 2010. Elle figurait en tête de liste pour les élections fédérales de 2015, mais avait obtenu environ 3000 voix de moins que Jonas Fricker. Secrétaire syndicale et islamologue, Irène Kälin s'était aussi portée candidate au Conseil des Etats.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • doggy dog le 30.09.2017 23:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si seulement

    ah, si seulement tous les parlementaires responsables de gros dérapages ou même condamnés par la Justice pouvait avoir l'intelligence de démissionner...

  • Monsieur Furet le 30.09.2017 22:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Erreur de débutant

    Actuellement, on ne peut pas placer "juif" dans une phrase sans être placé sous enquête. L'horreur n'a pas d'échelle et ne se monnaie pas.

  • pierre le 30.09.2017 23:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    signe: un homme de droite

    je ne suis pas de gauche, mais franchement c'est cher payé pour ce qu'il a dit car dans un sens les deux choses comparée son monstrueuses. ... ok pas à la même valeur mais ce n'est ni anti sémite ni raciste ou autre.

Les derniers commentaires

  • Potin le 02.10.2017 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démission

    Et la pianiste, c'est pour quand ???

  • Mieufaire le 01.10.2017 23:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réfléchir et.......

    Il est Vert. Donc il devrait savoir ce qu'il dit. Les beaux donneurs de leçons devraient en donner à leurs propres camarades. Après voilà. C'est sa pensée et à vouloir faire le malin il a été pris à son propre piège.

  • Ira Dei le 01.10.2017 22:36 Report dénoncer ce commentaire

    novice...

    et il apprendra qu'il y a des comparaisons possibles sans risque de s'attirer les foudres, tant d'autres souffrances sans avocat, sans LICRA

  • Judas le 01.10.2017 19:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Danger

    Il a mis les pieds ou il ne fallait pas, la souffrance ultime

  • Lol le 01.10.2017 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lololililolilikili

    Eh les suisses, si jamais, plus vous critiquez les autres, plus vous vous attirez les colères des autres nations. Car oui, vous êtes loins d'être autosuffisants, et entourés des plus grandes nations, cest comme si vous vous suicidiez à grand pas à chaque critique de mauvaise foi qui sort de vos bouches de putes mal nourries. On dit qu'un suisse est un beau parleur, mais que ses mains servent principalement à remuer le fromage de la fondue, rarement pour se battre. En échange, vous avez une grande gueule infondée, qui énerve tout le monde. On a pas besoin de la suisse, mais l'inverse oui ;)

    • Pierre V le 01.10.2017 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lol

      Eh lol, je suis suisse mais - je vois absolument pas le rapport de ton message avec le sujet - je ne critique pas les autres - je fais avec plus de plaisir une fondue qu'une bagarre, et je n'en ai aucune honte, au contraire - je suis très conscient que, suisse ou pas suisse, on a besoin des autres. - par contre je n'ai pas besoin de commentaires racistes, qu'ils soient dirigés contre les suisses ou contre n'importe quelle autre communauté

    • J'aime la Suisse le 02.10.2017 07:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lol

      Votre commentaire montre une certaine jalousie envers notre pays, ce que nous comprenons parfaitement ; soyez certain qu'ici, tout le monde apprécie d'être né du côté-ci de la frontière...

    • Mati le 02.10.2017 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lol

      Jaloux mister lol