Canton de Saint-Gall

17 octobre 2019 15:54; Act: 17.10.2019 17:14 Print

Jugé coupable du meurtre de son épouse en appel

Le tribunal cantonal st-gallois s'est penché en deuxième instance sur le cas d'un Russe qui avait étranglé sa femme à Bronschhofen en 2016.

storybild

La maison dans laquelle le drame s'est joué. (Photo: 20min)

Sur ce sujet
Une faute?

Condamné en première instance pour assassinat, un Russe de 46 ans est finalement reconnu coupable du simple meurtre de son épouse, en 2016 à Bronschhofen (SG). Le Tribunal cantonal de St-Gall confirme en revanche la peine de 12 ans infligée à l'accusé.

Les faits remontent au 26 octobre 2016. Ce matin-là, l'épouse du prévenu est retrouvée morte étranglée dans le lit conjugal. Son mari a été arrêté le jour même.

Selon la Cour, il est avéré que le prévenu a étranglé la victime, car cette dernière entendait quitter son mari. L'épouse voulait rentrer en Ingouchie avec leur fille, au chevet de sa mère mourante. La famille de requérants d'asile vivait en Suisse depuis un an. Comme durant le procès de première instance, l'accusé a nié les faits reprochés face aux juges cantonaux.

Dans son jugement publié jeudi, le Tribunal cantonal de St-Gall a en outre confirmé l'expulsion du territoire suisse du condamné pendant 15 ans, à l'issue de sa peine. L'homme avait déjà retiré sa demande d'asile. Il devra indemniser sa fille et lui payer une réparation pour tort moral en raison de la perte de sa mère.

(nxp/ats)