Gossau (ZH)

13 décembre 2015 19:34; Act: 13.12.2015 19:34 Print

Jugée raciste, la chemise edelweiss choque un prof

Un enseignant d’une école secondaire a prié dix élèves arborant une tenue patriotique d’aller se rhabiller.

storybild

La fameuse chemise edelweiss portée par Michelle Hunziker. (Photo: Calendrier paysan)

Sur ce sujet
Une faute?

Dix élèves d’une école secondaire de Gossau sont arrivés en cours vêtus d’une chemise edelweiss, vendredi. La vue de cet habit typiquement suisse a fortement déplu à un enseignant, qui les a priés d’aller se rhabiller. Selon la «SonntagsZeitung», le professeur a en effet estimé que cette tenue véhiculait des idées «racistes et xénophobes». Les dix élèves avaient décidé de se pointer à l’école avec des chemises de paysan et d’entonner des chants patriotiques pour afficher leur «fierté d’être Suisses». Des tensions avec des camarades originaires des Balkans seraient à l’origine de cette initiative, rapporte l’hebdomadaire alémanique.

Le directeur de l’école essaie de calmer le jeu. Patrick Perenzin rappelle que les chemises de paysan ne violent pas le code vestimentaire de l’établissement et qu’elle ne sont pas interdites. Mais il ajoute qu’à ses yeux, les dix élèves se sont mal comportés. Lorsqu’elle est arborée par un seul écolier, cette tenue patriotique n’a rien d’insultant. Mais quand dix élèves décident de la porter en même temps, c’est qu’ils essaient en effet de «faire passer un message», estime le directeur. Les protagonistes de cet incident doivent se réunir aujourd’hui pour mettre les choses au clair.

Une polémique similaire avait éclaté en mars dernier à Willisau (LU). Un établissement scolaire avait décidé d’interdire le port de la chemise edelweiss à la suite d’une altercation entre des écoliers albanais et suisses. Sous le feu des critiques, l’école avait fini par faire machine arrière

(joc)