Juncker à la Suisse

13 septembre 2018 20:06; Act: 13.09.2018 21:47 Print

«D'ici un an, je ne serai plus là et vous allez voir»

Le président de la Commission européenne a invité la Suisse à profiter qu'il soit encore président pour trouver un accord. «Le temps presse», a-t-il prévenu.

storybild

Jean-Claude Juncker. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Négociez avec moi, concluez avec moi, parce que d'ici une année, je ne serai plus là et vous allez voir», a déclaré Jean-Claude Juncker au cours d'une interview accordée à Bruxelles à Darius Rochebin et diffusée lors du téléjournal de 19h30 sur la RTS.

Après [son] départ, «ça pourrait être franchement mauvais» pour la Suisse, a-t-il averti. Il ne «désespère pas de trouver un accord avec ses «amis suisses». Il veut un «accord d'ensemble» et rejette l'idée d'un accord par étapes.

«Le temps presse parce que nous sommes en train de négocier avec le Royaume-Uni», a-t-il ajouté.

Mesures d'accompagnement

Du côté suisse, il reste toutefois des questions à résoudre avant de conclure un accord institutionnel avec l'UE, «notamment sur la libre circulation des personnes et les mesures d'accompagnement», rappelait mercredi le président de la Confédération Alain Berset, lors d'une rencontre avec le président français Emmanuel Macron à l'Elysée.

Mais la date butoir du Brexit approche et «le temps presse parce que nous sommes en train de négocier avec le Royaume-Uni», a rappelé le président de la Commission européenne. Il ne veut pas que les deux négociations n'empiètent l'une sur l'autre. M. Juncker s'exprimait au lendemain de son dernier discours sur l'état de l'UE à Strasbourg, où il a plaidé pour une Europe plus forte.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu le 13.09.2018 20:30 Report dénoncer ce commentaire

    Lui ou un autre...

    D'ici un an, nous serons toujours là et c'est lui qui va voir. Peuple suisse, reconnu depuis 1291.

  • Souverain le 13.09.2018 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dictature en décadence !

    La pression dune dictature en perdition ... pitoyable ce type comme « lunion » européenne. Ça ne fonctionne quau chantage comme dhabitude ! Jespère que les élus non carriéristes ne se laisseront pas avoir par cette minable et misérable énième tentative de marchandage du pauvre, sans arguments crédibles !

  • Nico le 13.09.2018 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La bibine est mauvaise conseillère

    Il était bourré, comme à son habitude, quand il a dit ça?

Les derniers commentaires

  • Alan Schwitzer le 18.09.2018 23:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Charlot du dimanche

    Un petit rigolo se permet de prendre en otage 20Min en publiant une kyrielle de messages fallacieux! Il tente en vain de nous convaincre sans succès que l ´ UE est la solution. Ses arguments sont tellement faux qu ´ ils provoquent tout le contraire! Plus il vient l ´ ouvrir avec sa grande gu.ule, plus nous ne voudrons pas faire l ´ erreur faite à regret par la Grèce, la Pologne, Italie, la Hongrie et le Royaume Uni qui vient de donner sa démission! L. ´effet domino ne saurait tarder! Alors pourquoi adhérer à cette bande dirigée par un poivrot qui a déjà un pied sous terre?

    • Alain Schweizer le 19.09.2018 19:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Alan Schwitzer

      Je vous invite à répondre à mes arguments. s'ils sont fallacieux vous n'aurez aucun mal à le faire. pourtant... vous ne faites que m'insulter. c'est dommage et ça n'aide pas à comprendre les enjeux. les gens qui veulent faire taire la critique sans se justifier sont à mon avis plus dictatoriaux que l'UE ne le sera jamais. Ce qui fait fonctionner une démocratie, c'est le débat et non la répression des opinion contraires.

  • Miroslave Lenoeud le 18.09.2018 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    Vous êtes sérieux.

    Plus personne ne prend au sérieux ce vieillard sénile alcoolisé du matin au soir! Pour sa crémation dans un futur proche, le croque morts n ´ aura qu ´ à craquer une allumette et la balancer sur son petit corps malade, qui prendra feu instantanément!

  • Vigousse le 17.09.2018 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Résistance

    Maître chanteur de la pire espèce

    • Alain Schweizer le 18.09.2018 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vigousse

      quelle que soit ce que vous pensez de lui, c'est notre intérêt de nous intéresser honnêtement à ce qu'il dit. peut être qu il a raison et peut être qu'il a tort. mais c'est bien de se poser la question.

  • G. Patton le 16.09.2018 11:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Junker, la tumeur de l'Europe !

    Échangescommerciaux avec la France . 2017 , volume des échanges commerciaux, suisse-France, 35 milliards avec un surplus de la balance commerciale de 684'000 millions pour la France . Investissement suisse en France 2016 , 51 Mi avec 103'000 emplois à la clé. Invest. Franc. en suisse 40 Mi . avec 56'000 empl. à la clé ! 314'000 frontaliers trav. en suisse ! Au vu des chiffres Allemagne et France , c'est le moment que les autorités fédérales se réveillent ! Prenez exemple sur l'ancien conseiller Federale, Nello Celio ( passe d'arme avec les Américains, sur l'avenir de la place bancaire suisse)

    • Jacolet Alain le 17.09.2018 14:20 Report dénoncer ce commentaire

      UE- Suisse et UE

      ça c'est bien dit et bien vrai - JUKER Dehors -

    • Vigousse le 17.09.2018 16:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @G. Patton

      Un jour peut-être nous aurons un vrai patriote qui défendra les habitants de notre beau pays

    • Mendrisiotto le 17.09.2018 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vigousse

      Il y en a, mais vous les traitez de racistes

    • Alain Schweizer le 18.09.2018 10:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vigousse

      dites vous bien que ce n'est pas la Suisse qui se fait attaquer par l UE (nous aurions déjà perdu). c'est la Suisse qui veut accéder au marché UE mais une partie du peuple suisse ne veut pas accepter les conditions d'accès. dans la mesure où la Suisse n'est pas attaquée, elle n'a pas besoin de défenseur. par contre elle a besoin s'habille négociateurs.

    • Vigousse le 19.09.2018 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Cest vrai que notre tessinois est pas mal

  • Larmailli le 16.09.2018 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non au chantage de l'UE !

    Dans l'UE, la Suisse n'aura que deux droits et deux obligations : payer et fermer sa gueule. N'en déplaise aux europhiles suisses, qu'ils soient motivés politiquement ou commercialement !

    • Avygael le 16.09.2018 19:36 Report dénoncer ce commentaire

      @Larmailli

      C'est la situation actuelle que vous décrivez. Au sein de l'UE, la Suisse aurait son mot à dire et pourrait défendre ses intérêts. Dans la situation actuelle, si elle veut être membre du marché intérieur européen, elle n'a pas son mot à dire et peut seulement suivre.