Intempéries en Suisse

30 juillet 2014 11:20; Act: 30.07.2014 17:09 Print

L'Aar se fait menaçante en ville de Berne

Les sapeurs-pompiers ont renforcé les mesures de protection dans les quartiers de la capitale qui longent la rivière, dans la perspective de nouvelles précipitations.

Voir le diaporama en grand »
29.07 Les sapeurs-pompiers ont renforcé les mesures de protection en ville de Berne, dans les quartiers longeant l'Aar, dans la perspective de nouvelles précipitations. 28.07 Le mois de juillet n'est pas encore terminé et pourtant ce millésime 2014 aura battu de nombreux records au niveau de la pluviométrie. 28.07 Les abondantes précipitations de lundi ne sont pas restées sans conséquence. Des inondations et des glissements de terrain se sont produits en Suisse centrale et orientale. Les dangers restaient très localisés en Valais. 28.07 Les pluies ont également gonflé les cours d'eau et rempli les lacs. L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a lancé une alerte de danger limité pour les cours d'eau situés notamment en Suisse alémanique. Localement, le Tessin est aussi touché. 28.07.2014 Des pompiers aident à déblayer une route de Zaeziwil, dans l'Emmental (BE), très touché par les fortes précipitations. 26.07 L'Emmental (BE) est restée samedi la région de Suisse où les conséquences des intempéries qui sévissent depuis plusieurs jours en Suisse sont les plus inquiétantes. Avec plusieurs cours d'eau qui ont à nouveau débordé et de nouvelles précipitations attendues, la situation demeure tendue mais sous contrôle. Les dégâts restent pour l'heure contenus, vu l'ampleur des intempéries qui n'arrivent que tous les 300 ans statistiquement. Depuis jeudi , les forces d'intervention de l'Emmental ont effectué une septantaine d'opérations de déblaiements. Les secouristes et autres victimes des inondations sont à bout de force. 25.07 Les travaux de déblayage se poursuivaient vendredi dans l'Emmental après les inondations de la veille. Un adolescent est par ailleurs porté disparu dans une rivière près de Thoune (BE). Une des priorités est de retirer les gravats du lit de la rivière Emme pour éviter de nouvelles crues en cas de fortes pluies. Dans la région de Schangnau (BE), l'armée construira deux ponts de secours pour remplacer les deux en bois emportés par les eaux. De leur côté, les habitants continuaient à nettoyer leurs maisons et leurs fermes. Ils ont tous décidé de rester chez eux plutôt que d'être évacués. La rivière Emme, ainsi que le ruisseau qui arrose la municipalité de Schangnau (BE) sont sortis de leur lit jeudi. Les routes sont coupées et un pont a été emporté. Des arbres sont emportés par les flots.

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi matin, le débit de la rivière se situait tout près de la limite critique en raison de la masse d'eau provenant du lac de Thoune. Compte tenu du temps très instable, il faut s'attendre à ce que la cote d'alerte soit très rapidement atteinte, a indiqué le corps des pompiers de la ville.

Pour prévenir d'éventuels dégâts le long des berges, des barrages d'intervention gonflables ont été placés dès mardi soir dans certains quartiers vulnérables. Les habitants et les passants sont priés de ne pas se promener au-delà des zones barrées.

Accalmie en vue

Le danger de crue est momentanément écarté, a indiqué mercredi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). Les autorités poursuivent néanmoins la surveillance des niveaux des cours d'eau et des lacs, notamment dans le canton de Berne, pour le lac de Constance et localement au Tessin. Le danger de crue dans ces régions était encore classé au niveau 2 (sur 5), soit limité.

Mercredi matin, plusieurs régions ont encore été bien arrosées et d'autres précipitations étaient encore annoncées en Suisse centrale et orientale dans la nuit de mercredi à jeudi, selon Meteonews. Mais les quantités ne devaient en principe pas dépasser les 10 à 30 litres au mètre carré.

Précautions de mise

Dans l'Emmental, les autorités s'activaient à sécuriser les berges des cours d'eau. Compte tenu des sols saturés, les risques d'éboulement sont en effet très élevés.

Dans ces régions sinistrées, notamment à Schangnau (BE) et à Sumiswald (BE), une centaine d'hommes de la Protection civile ont pris le relais de la police et des sapeurs-pompiers pour la remise en état des lieux. L'armée est également sur place pour construire un pont de secours.

Risque d'incendie en Basse-Engadine

Mais l'accalmie devrait se confirmer partout avec le retour d'un temps sec jeudi et vendredi. Le week-end s'annonce en revanche à nouveau pluvieux.

A l'extrême inverse, l'OFEV signalait mercredi un danger marqué (classé 3) d'incendie de forêt dans la région de Scuol dans l'extrême partie orientale des Grisons.

(ats)