Documents secrets

19 avril 2019 19:57; Act: 19.04.2019 21:02 Print

L'EI avait planifié une attaque terroriste à Bâle

Des réservoirs de pétrole se situant dans un port sur le Rhin étaient au coeur d'un projet d'attaque de l'organisation Etat islamique (EI) au mois de janvier dernier.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les jihadistes espéraient y faire un «désastre». Des documents secrets émanant de forces dirigeantes de l'EI montrent comment la milice terroriste avait planifié des attaques en Europe. La Suisse faisait également partie des cibles, selon le Tages Anzeiger et 24 heures.

D'où viennent les données secrètes?

C'est en battant retraite lors de combats en Syrie que des hauts-dirigeants de l'EI ont abandonné un disque dur. Le Sunday Times a récupéré et analysé les données. On pouvait y voir, entre autres, une photo aérienne de 25 citernes situées dans les entrepôts pétroliers du port de Bâle sur le Rhin, qui se trouve à la frontière helvético-franco-allemande. L'objectif, selon ses documents, était de déclencher un «désastre économique». Les jihadistes avaient prévu de passer à l'acte en janvier.

Pourquoi le plan n'a-t-il pas été mis en oeuvre?

Selon le Tages Anzeiger, cité par 20 Minuten, les réservoirs en question sont vides et certains ont même été démantelés depuis la planification de l'attaque. Cependant d'autres citernes se trouvent à proximité du lieu visé. Par ailleurs, une porte-parole du service fédéral de renseignement a indiqué à 24 Heures ne disposer d'aucune information supplémentaire «sur les attaques éventuelles et le contenu de ces documents». Le service de renseignement se veut rassurant et note que l'EI est affaibli. Certaines questions restent cependant en suspens: L'attaque a-t-elle été empêchée par accident? Et les autorités étaient-elles au courant ou ont-elles été informées par le Sunday Times?


Les autres infos contenues sur le disque dur

Les documents secrets indiquent que les terroristes tentent toujours de frapper en Europe et au Moyen-Orient. Plusieurs cellules dormantes auraient été activées dans le but de pouvoir mener des actions terroristes, mais aussi de collecter des fonds pour le califat. Un projet d'attaque contre un train en Allemagne a aussi été dévoilé dans la presse.


(cga)