Différend fiscal

02 mai 2012 11:41; Act: 02.05.2012 12:08 Print

L'UDC rejette les accords fiscaux

Le groupe parlementaire UDC rejette les accords fiscaux conclus avec l'Allemagne et la Grande-Bretagne. Il estime que le Conseil fédéral est allé bien trop loin dans les amendements récemment négociés avec ces deux Etats.

storybild

Les accords fiscaux sont néfastes pour la Suisse, selon l'UDC. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les accords dans leur forme actuelle affaiblissent la place financière suisse. Ils entament la sphère privée des clients, nuisent fortement aux affaires avec ces pays et vont faire disparaître des emplois, argumente le groupe UDC qui s'est réuni en marge de la session spéciale du Conseil national mercredi.

Lors de l'annonce des modifications de l'accord avec l'Allemagne le 5 avril dernier, l'UDC s'était déjà montrée déçue des concessions faites à Berlin. Le parti voulait cependant encore examiner attentivement les conséquences du protocole additionnel.

Les autres partis bourgeois avaient en revanche plutôt bien accueilli le nouvel accord. Le PS souhaite que ces conventions soient interprétées comme une transition vers un échange automatique d'informations et non comme une manoeuvre pour y échapper. Les Verts soutiennent également le principe de ces accords qui autorise une taxation régulière.

(ats)