Audit externe

18 février 2011 12:26; Act: 18.02.2011 13:16 Print

L'Uni de Neuchâtel n'a pas fraudé

Un audit externe a mis à jour certains dysfonctionnements au sein de l'Université de Neuchâtel, mais aucune fraude ou malversation.

storybild

Le conseiller d'Etat Philippe Gnaegi est soulagé. (Photo: Keystone)

Une faute?

L'Université de Neuchâtel devra améliorer sa gestion pour remédier à certains dysfonctionnements. Mais l'audit externe mené après des accusations lancées par un ancien cadre de l'établissement ne révèle ni fraudes ni malversations.

«Le gouvernement examinera les propositions d'améliorations formulées dans l'audit», a expliqué vendredi le conseiller d'Etat Philippe Gnaegi, visiblement soulagé. Les dysfonctionnements mis en lumière concernent le plus souvent l'absence ou le non-respect de règlements. L'Université a d'ailleurs déjà mis en place un contrôle interne.

Accusations de fraudes démontées

«Je ne vous cacherai pas le soulagement de constater que les accusations de fraudes et de comportements scandaleux ont été complètement démontées», a relevé Dick Marty, le président du Conseil de l'Université. Pour le conseiller aux Etats libéral- radical tessinois, cette affaire qui a éclaté l'année dernière a créé un énorme dommage à l'Université.

C'est un ancien cadre supérieur qui a porté de graves accusations après la suppression de son poste. Il affirmait que certaines procédures de nomination du personnel ne respectaient pas les lois, que les procédures de contrôle des frais de déplacement n'étaient pas appliquées ou que des professeurs ne donnaient pas suffisamment de cours.

(ats)