Affaire Reinhardt

19 avril 2010 19:50; Act: 19.04.2010 19:56 Print

L'affaire est classée

Le parlement grison a pris connaissance lundi du rapport sur le suicide du commandant de la police cantonale Markus Reinhardt.

Sur ce sujet
Une faute?

Les ministres Martin Schmid et Barbara Jenom Steiner ont essuyé quelques critiques. Pour le Grand Conseil, l'affaire est désormais close.

Il faut laisser le passé en paix et regarder vers l'avenir, sans oublier de tirer les leçons de cette affaire, a déclaré le député démocrate-chrétien Marcus Caduff. Ce dernier préside la sous-commission de gestion qui a élaboré le rapport d'enquête.

Selon les conclusions du rapport, le gouvernement ne s'est pas rendu compte de l'ampleur du problème d'alcool du commandant. Les ministres Martin Schmid et Barbara Janom Steiner auraient dû être plus fermes et ont manqué d'esprit de décision.

Critiques acceptées

Au nom de l'exécutif, le président du gouvernement Claudio Lardi a dit accepter le rapport et les critiques. La ministre Barbara Janom Steiner a annoncé qu'un arbre allait être planté à Coire en souvenir de l'affaire Reinhardt.

La sous-commission estime qu'il faut tirer les leçons de cette affaire. Premièrement, de nouvelles directives doivent être élaborées concernant la consommation d'alcool dans la police cantonale. Deuxièmement, les directives gouvernementales concernant les mesures à prendre pour les collaborateurs dépendants de substances doivent revues et complétées.

Le commandant de la police grisonne était aussi chef de la sécurité pour le WEF à Davos. Il s'est suicidé le 26 janvier dans sa chambre d'hôtel à Davos.

(ats)