Zurich

12 janvier 2016 08:32; Act: 12.01.2016 14:25 Print

L'agresseur d'Uster n'est pas celui d'Emmen

L'arrestation d'un homme accusé d'agression sexuelle intéressait les autorités lucernoises. Mais l'ADN a parlé et les deux cas n'ont rien à voir.

storybild

L'agression d'Emmen avait provoqué un immense émoi en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Une tentative de viol lundi à Uster (ZH) a attiré l'attention de la police lucernoise. Cette dernière a relevé des similitudes avec le cas qui avait défrayé la chronique en juillet à Emmen. Elle a donc pris contact avec son homologue zurichoise, comme l'a confirmé Simon Kopp, porte-parole du Ministère public de Lucerne à la Neue Luzerner Zeitung.

Les tests ADN ont parlé et les deux cas n'ont rien à voir, écrit Blick. «L'agresseur d'Uster n'est pas le même que celui d'Emmen», a a confirmé Gregory Bosshard, du Ministère public de See-Oberland (Zürich).

Un requérant marocain de 28 ans

Il n'a pas voulu dire non plus si une concordance avait été trouvée dans la banque nationale de données. Les limiers lucernois voient donc s'envoler leurs espoirs de résoudre un crime qui a mis en émoi la Suisse alémanique.

Le 21 juillet 2015, une jeune cycliste de 26 ans avait été poussée de son vélo avant d'être violée. La victime s'était retrouvée tétraplégique à la suite de l'agression. Les autorités avaient promis une récompense pour toute information et elles avaient ensuite convoqué 372 personnes pour effectuer des tests d'ADN et vérifier leurs alibis. Mais sans succès jusqu'à présent.

Une joggeuse s'était fait agresser lundi par un homme qui a pris la fuite sur un vélo. Il a pu être arrêté. Il s'agit d'un requérant marocain de 28 ans dont la demande d'asile a été refusée. La veille, une autre femme s'était présentée à la police pour porter plainte après avoir été agressée sexuellement. La police n'exclut pas qu'il s'agisse du même homme.

(Pascal Schmuck/nxp)