Suisse

15 mai 2019 10:29; Act: 15.05.2019 10:37 Print

L'approvisionnement en eau doit être garanti

Le Conseil fédéral se laisse jusqu'au 5 septembre pour plancher sur l'accès à l'eau, en Suisse.

storybild

En cas de pénurie d'eau, il faudra mettre à disposition dès le quatrième jour au moins 4 litres par personne et par jour pour les particuliers. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Suisses doivent bénéficier de suffisamment d'eau potable même en cas de pénurie grave. Le Conseil fédéral a mis mercredi en consultation jusqu'au 5 septembre une modernisation de l'ordonnance qui vise à garantir l'approvisionnement de la population.

Le gouvernement souhaite renforcer la compétence des cantons. Déjà chargés de veiller à l'approvisionnement en eau potable, les cantons sont invités à coopérer entre eux et de manière suprarégionale.

Élaboration d'un plan

Outre un inventaire électronique des ressources disponibles en eau et des cartes numérisées à mettre à jour périodiquement, ils doivent être en mesure d'intensifier à court terme les analyses de qualité de l'eau potable. Les exploitants d'installation d'adduction sont priés d'élaborer un plan pour garantir l'approvisionnement en cas de pénurie grave et réaliser une documentation à ce sujet.

Les prescriptions faites sont toutefois réduites, notamment en matière de quantités minimales. Il faudra toujours mettre à disposition dès le quatrième jour au moins 4 litres par personne et par jour pour les particuliers. Mais les quantités à fournir pour les hôpitaux, EMS, homes pour handicapés, exploitations agricoles et entreprises produisant des biens vitaux seront à définir par chaque canton.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Claude le 15.05.2019 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Surtout

    Et il ne faut pas que ça soit privatisé

  • MG - Genevois le 15.05.2019 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rappel

    La santé n'a pas de prix.

  • René Capt le 15.05.2019 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Surpopulation

    Il suffit de diminuer la population. Cela réglera non seulement le problème d'approvisionnement en eau, mais aussi ceux des transports, du logement, de la pollution, etc...

Les derniers commentaires

  • Poisson rouge le 16.05.2019 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Pompe à fric

    Elaboration d'un bizness privé, qui va pomper la flotte et notre fric , comme cela s'est vu dans nombre de municipalité dans le monde. Le racket mondial n'est jamais à cours d'inventivité.

  • K-roline le 15.05.2019 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    On a une pénurie d'eau en Suisse ??? Ah bon ? Ça explique pourquoi la ville de Fribourg est incapable de nous offrir une VRAIE piscine ou s'amuser un peu !!!!!

  • Jérôme Rossellat le 15.05.2019 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    Oui

    Bien sûr que oui , vous vivez dans quel pays ? Même la vie a un prix : il est exactement celui du salaire que vous auriez gagné si vous aviez survécu au crash de votre avion .

  • Mylène le 15.05.2019 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Responsabiliser et sensibiliser les gens

    Et si on commençait par responsabiliser les gens??? Arrêtez d'arroser inutilement son gazon, ou remplir sa belle grosse piscine chaque année, ne pas laisser couler l'eau bêtement??? Il existe des solutions pour ces choses là. Récupérer l'eau de pluie par exemple. Je sensibilise déjà mes tout jeunes enfants à cette problématique et ils y sont réceptifs. Nous sommes tous responsables de ces problèmes environnementaux. Certains font de gros efforts, d'autres abusent.

    • non le 15.05.2019 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mylène

      Arrêtons l'immigration de masse plutôt au lieu de pénaliser les Suisses

  • Claude le 15.05.2019 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Surtout

    Et il ne faut pas que ça soit privatisé