Nucléaire

20 septembre 2019 14:26; Act: 20.09.2019 14:54 Print

L'arrêt de Mühleberg est sur la bonne voie

Le groupe bernois BKW va tirer la prise de la centrale nucléaire le 20 décembre à 12 h 30. Les préparatifs vont bon train.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans trois mois, le 20 décembre, la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) sera arrêtée après quarante-sept ans d'activité. Le groupe bernois BKW a réaffirmé vendredi que les préparatifs liés à la désaffectation de l'installation nucléaire se déroulaient comme prévu.

La désaffectation de la centrale nucléaire de Mühleberg est un travail de pionnier pour les politiques, les autorités, la société et BKW, a souligné vendredi devant la presse la CEO du groupe énergétique bernois Suzanne Thoma. Le démantèlement d'une installation nucléaire est une première en Suisse.

La réduction de la puissance débutera le 20 décembre à partir de 1 h. La déconnexion, manuelle, aura lieu à 12 h 30 lorsque des collaborateurs appuieront sur deux boutons. Les travaux de démantèlement débuteront le lundi 6 janvier 2020.

Plus de radioactivité en 2031

Le démontage de gros composants individuels comme des turbines, des générateurs ou des circuits de préchauffage se déroulera de janvier à octobre 2020. Les éléments combustibles nucléaires seront retirés en 2024 et la radioactivité sera éliminée en 2031. Une éventuelle réaffectation du site n'est pas prévue avant 2034.

Les responsables de BKW l'ont répété, la préparation de l'arrêt est en bonne voie. «La protection de la population, des collaborateurs et de l'environnement est notre priorité absolue», a souligné le responsable général du projet de désaffectation, Stefan Klute.

Financement garanti

Les coûts de désaffectation s'élèvent à 927 millions de francs et ceux liés à la gestion des déchets à 1,43 milliard de francs. Le groupe énergétique BKW les prendra intégralement à sa charge.

L'organisation de la centrale nucléaire a été renforcée à l'approche des travaux de désaffectation avec la création d'un département démantèlement et la mise en place du personnel de radioprotection. BKW estime qu'il y a des perspectives pour les quelque 300 collaborateurs présents sur le site de Mühleberg.

À partir de l'année prochaine, la production d'électricité de BKW sera issue pour 22% du canton de Berne, pour 28% du reste de la Suisse et pour 50% de l'étranger.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • pierre le gueux le 20.09.2019 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    vive le charbon

    voilà 50% issu de l'Allemagne grâce a ses usines à charbon..tout va pour le mieux

  • G.C le 20.09.2019 15:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eco

    vive le nouvelle énergie... attendez on a pas de d'autre alternative... bon ben achetons de l'énergie au allemand avec leur central à charbon

  • La Voix De La Raison le 20.09.2019 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien bien

    Il était temps, d'en reconstruire une plus moderne !!!

Les derniers commentaires

  • Henri Durand le 22.09.2019 13:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vert de rire...

    Et nous on a déja tous reçu l'augmentation des tarifs pour l'an prochain... Approvisionnement à 50% depuis l'étranger, je voudrais bien voir le côté écologique des centrales à charbon Allemandes....

    • E. Tock le 22.09.2019 22:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Henri Durand

      Si tu veux parler du pétrole pour ta voiture et ton chauffage, cela fait plus d'un siècle qu'on importe 100% de nos hydocarbures. Si tu veux parler de l'électricité, l'année dernière la Suisse en a exporté plus qu'elle n'en a importé.

  • ....... le 21.09.2019 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .......

    On ferme nos centrales et on va acheter notre électricité à l'étranger...... on n'est vraiment très fort!!!!

  • Nuke Tamair le 21.09.2019 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nucléaire ruineux

    Les centrales nucléaires produisent de l'électricité à perte. Regardez pourquoi les Americains viennent de stopper définitivement le dernier réacteur de Three-Miles Island. En arrêtant toutes nos centrales nucléaires nous payerons notre électricité moins cher.

  • allumette le 21.09.2019 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Dans 10 ans

    Me réjouis de voir la Suisse dans 10 ans avec leur programme "propre". Voitures électriques, nouveaux modèles plus performants d'ordinateurs, tél. portables encore plus mangeurs d'électricité. A la place des arbres, on plantera des éoliennes et à la place des tuiles, on mettra l'énergie solaire. Quel joli panorama! Et les autres centrales dans les pays voisins, on les fait stopper? Faut demander à Greta?

    • Nuke Tamair le 21.09.2019 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @allumette

      Dans 10 ans vous aurez sans doute revu votre opinion sur les choix énergétiques prévus. Je tiens volontiers le pari que notre électricité coûtera moins cher quand on les produira avec des panneaux solaires et des éoliennes plutôt qu'avec de l'uranium importé et des déchets radioactifs à gérer.

  • psysan le 21.09.2019 09:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    solaire

    Au lieu de râler. Si vous êtes propriétaire, mettez du solaire sur vos toits. Ça rapporte plus que vos comptes en banque et c est intelligent

    • nico le 21.09.2019 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @psysan

      et oublie pas les batteries lithium de bolivie ! tdball!