Suisse

10 février 2019 08:20; Act: 10.02.2019 10:53 Print

L'introduction de la 5G risque de prendre du temps

Les installations existantes ont atteint leur limite. Quelque 15'000 antennes supplémentaires sont nécessaires. Mais la réglementation en matière de radioprotection est stricte.

storybild

Il faudrait doubler le réseau actuel pour utiliser la 5G de manière performante. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Une introduction rapide de la téléphonie 5G est menacée en Suisse en raison notamment de la réglementation stricte en matière de radioprotection, écrit la «NZZ am Sonntag». «Nous partons du principe qu'il faudra construire environ 15'000 antennes supplémentaires sans modification de la limite de transmission», soit doubler le réseau actuel, indique dans le journal le directeur de l'association suisse des télécommunications, Christian Grasser.

Les installations existantes ont atteint leur limite de performances, en raison de la forte hausse de la consommation de données mobiles. «Environ deux tiers de tous les sites en Suisse et plus de 90% des sites dans les villes et les agglomérations ne disposent pas de réserve suffisante pour utiliser la 5G de manière performante», ajoute M. Grasser. Il doute également qu'il soit possible d'installer de nouvelles antennes dans un délai raisonnable.

(20 minutes/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • blou le 10.02.2019 08:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    blou

    ouf prenez le temps qu il faut, pas besoin de la 5

  • Max Berger le 10.02.2019 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    Il y a un réel risque sanitaire! Ce que l'on a maintenant ne suffit pas?? On passe déjà bien assez de temps sur ces téléphones!

  • Oubliez-la le 10.02.2019 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux

    Car la 5G est très dangereuse pour notre santé

Les derniers commentaires

  • Pierre le 16.02.2019 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Démence numérique - STOP !

    Voici une bonne nouvelle pour la santé publique de nos citoyens! Les radiofréquences micro-ondes sont connues depuis 1932 pour être toxiques pour l'Homme. On continue de nous le cacher malgré l'évidence, pour des raisons mercantiles évidentes ainsi que pour la défense du territoire. Les opérateurs ne trouvent déjà plus de sites d'implantations, comment pourraient-ils doubler le nombre des antennes? En les dissimulant dans les trottoirs comme à Berne, Lausanne et Zurich? Ainsi on sera irradié également par le bas, dans nos parties reproductrices... Bravo!

  • Gaya le 14.02.2019 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas un referendum?

    L'agence internationale pour la recherche sur le cancer (IARC) a classé les champs électromagnétique à radiofréquence comme cancérigènes du groupe B2 (possiblement cancérigènes). Cela devrait suffire pour agir sur la base du principe de précaution. Combien d'années avons-nous attendu pour que l'on nous dise « oui, la cigarette est dangereuse », « oui l'amiante est dangereux » ? Mais nous ne sommes pas capables d'apprendre par nos erreurs... Le droit à la santé est inscrit dans la constitution. Pourquoi ne pas voter pour ou contre la 5G par referendum?

  • Gaya le 14.02.2019 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Agir selon le principe de précaution

    Petite précision : ce commentaire a pu être écrit grâce à une connexion filaire. Étant donné que le risque 0 n'existe pas, ne devrions nous avant chaque nouvelle décision en évaluer les avantages et les inconvénients (même potentiels, cela s'appelle principe de précaution)? Avons nous vraiment besoin de la 5G? On nous l'impose. Ai-je la possibilité de décider si je souhaite être exposée aux ondes électromagnétiques ? Ai-je la possibilité de décider si je souhaite que mes enfants soient exposés? Non, on me l'impose ! Ce sera la génération de nos enfants qui payera les conséquences de cela.

  • Marie Laforêt le 13.02.2019 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    Folie industrielle

    Personne ne veut des objets connectés...

  • Poulpe le 11.02.2019 23:11 Report dénoncer ce commentaire

    5Gnocide

    Aux débuts de la 4G, j'ai été diagnostiquée intolérante aux ondes électromagnétiques -stade handicap. Avec la 5G, de plus en plus d'intolérants connaîtront l'enfer physiologique qu'est l'EHS (électrohypersensibilité) stade dur. C'est logique, vu l'augmentation constante de l'électrosmog. Sans compter les autres problèmes de santé et les atteintes à l'environnement - cf Appel international anti-5G signé de 700 scientifiques + preuves scientifiques indépendantes pléthoriques sur la nocivité des ondes (RNI) visibles en ligne. Nos autorités fédérales doivent renoncer à relever les normes de l'ORNI

    • jarod gibbs le 12.02.2019 01:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Poulpe

      Intéressant, et cependant vous arrivez a poster un comm, intolérance a géométrie variable?

    • Poulpe le 12.02.2019 15:34 Report dénoncer ce commentaire

      En filaire sans radiofréquences toxiques

      Le wifi est éteint, évidemment. Je suis connectée en filaire au modem mis à la terre via câble ethernet, ce qui ne dégage pas de radiofréquences. J'utilise un téléphone fixe. Depuis 5 ans je n'ai plus de smartphone. Je fais fonctionner la fibre optique, pas les antennes relais via des gadgets sans fil vecteurs de pollution électromagnétique à travers murs, à travers champs.