Ville de Berne

26 mai 2016 21:58; Act: 27.05.2016 10:13 Print

L'avenir de la Reitschule assuré pour trois ans

Le centre culturel bernois de la Reitschule est assuré d'un nouveau contrat de prestations.

storybild

(Photo: aha)

Sur ce sujet
Une faute?

Le dettes de la Reitschule sont effacées. Le Conseil de Ville a voté jeudi soir par 43 voix contre 26 en faveur d'un soutien de 1,5 million de francs pour les années 2016 à 2019. Le contrat avait été gelé à la suite des violences début mars qui avaient fait onze blessés parmi les policiers. Le débat au parlement de la ville a été émaillé d'échanges haineux.

«Celui qui accepte le contrat se rend coupable d'aide au terrorisme», a lancé Erich Hess (UDC). «On ne signe pas de contrat avec cette racaille». «Celui qui vote 'pour' tolère le trafic et la consommation de drogue».

Ces propos ont été sifflés par les sympathisants de la Reitschule présents à la tribune. La gauche a défendu le rôle du centre alternatif pour la ville de Berne et le précieux travail fourni en faveur des jeunes. Le PS, les Verts et les Verts libéraux ont contré les attaques de l'UDC, du PLR, du PEV et du PBD.

L'enveloppe communale de 1,5 million de francs couvre les frais de location et les charges d'électricités et d'eau du centre pour quatre ans. La droite aurait préféré rejeter le contrat. L'UDC demandait notamment que la Reitschule se dote d'un service de sécurité indépendant. Le PLR voulait quant à lui punir les violences par une réduction des crédits. Le PEV a demandé des améliorations dans la sécurité. Toutes ces propositions ont été nettement rejetées. En revanche, le nouveau contrat de prestations prévoit la possibilité pour les autorités d'édicter des sanctions en cas de nouveaux débordements.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean-Luc le 26.05.2016 22:35 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre gauche

    Le précieux travail consiste en quoi? à créer des anarchistes fumeurs de pétard et futurs chômeurs.

  • Crocodeel le 26.05.2016 22:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le laisser aller...

    C'est quand même grave, avez vous déjà mis les pieds dans de telles structures ? Héroïne à flot, ecstasy et coke à profusion et tout ça à dispo de gens qui selon eux ont tous les droits y compris de casser du flux et bien sûr sans devoir...

  • Lupo le 26.05.2016 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inacceptable !

    C'est une honte ! Un lieu pareil soutenu par des fonds publics c'est inacceptable ! J'espère que la population va s'en souvenir aux prochaines élections !!

Les derniers commentaires

  • Mat le 29.05.2016 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle honte

    Ils veulent être anarchiques et violents mais ça ne les dérangent pas que l'Etat paye pour eux. Quelle équipe de guignol.... Ça me dépasse complètement que les politiques acceptent ça.

  • bibibi le 27.05.2016 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Normal

    Vous trouvé sa pas normal alors que l'armée achete un drone à 250 millions francs.

  • david b. le 27.05.2016 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    allez y faire un tour bis

    Et à tout ceux qui mettent en avant "que c'est payé par les fonds publics, c'est honteux", fermez l'endroit et on en reparlera des coûts. Messieurs dames, dans une société il y a tout types de gens, ne vous en déplaise. Il se trouve pour - pour votre tranquillité - qu'une certaine catégorie de la population (que vous estimez être des déchets) fréquente cet endroit. Alors continuez de payer avant qu'il ne prennent d'assaut vos rues proprettes et brisent ainsi vos aspirations de tranquillité...

  • Charles1991 le 27.05.2016 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pffff

    J'aime lire les commentaires comme ça. Mais un jour le peuple devra agir et plus parler. Qui sera encore la ? Il faut que l état se souvienne que le peuple est souverain. On dirait qu'il agit seulement pour une minorité de gauchistes altermondialistes.

  • Blerim Bachkum le 27.05.2016 08:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    École

    La Reithalle est une excellente école pour les jeunes, notamment sur les tactiques pour attaquer pompiers et flics. Ils occupent également les jeunes en organisant des manifs black block, suivies de beuveries. Et n'oublions pas l'initiation aux drogues...