Suisse

11 novembre 2015 14:37; Act: 11.11.2015 16:32 Print

L'e-cigarette avec nicotine sera autorisée

Pour le Conseil fédéral, il s'agit de mettre à disposition des fumeurs une solution alternative.

storybild

Le taux maximum de nicotine n'a pas encore été fixé. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Les adeptes du vapotage devraient pouvoir se procurer en Suisse de la nicotine pour leur e-cigarette. Mais cette dernière devrait être associée à une cigarette normale, à l'avenir interdite de vente au moins de 18 ans et soumise à des restrictions publicitaires.

Le Conseil fédéral a soumis mercredi au Parlement son projet de nouvelle loi sur les produits du tabac. Malgré les critiques en consultation, il n'a que peu retouché ses propositions, qu'il juge équilibrées.

Ligne modérée

Après une pesée des intérêts, le gouvernement est resté sur sa ligne modérée, a expliqué le ministre de la santé Alain Berset devant la presse. Et de noter qu'avec ce projet «équilibré», la Suisse pourra «de justesse» ratifier la convention de l'Organisation mondiale de la santé sur la question.

Il ne s'agit pas d'une révolution mais d'une évolution déjà entamée par les cantons. Mis a à part des précisions sur des délégations de compétence, le gouvernement n'est revenu que sur l'interdiction de remise de produits du tabac par les mineurs.

Alternative pour les fumeurs

En autorisant la vente de cigarettes, cigares et narguilés électroniques avec nicotine, Alain Berset souhaite offrir aux fumeurs une alternative moins nocive pour la santé. Sans toutefois considérer l'e-cigarette comme un produit thérapeutique.

Rayon exonération de l'impôt sur le tabac, le conseiller fédéral s'en remet au Parlement: à lui de revenir sur sa décision le cas échéant.

La situation actuelle, qui oblige les vapoteurs à se procurer leurs flacons de liquide avec nicotine à l'étranger n'est pas satisfaisante. La nouvelle législation permettra enfin de fixer des exigences sur la composition, la déclaration et l'étiquetage.

Questions à régler

L'introduction d'un taux maximum de nicotine ne sera tranchée par le Conseil fédéral qu'au niveau de l'ordonnance. L'Union européenne (UE) limite la concentration à 20 mg/ml et n'autorise que des cartouches de 10 ml au plus.

Autre question qu'il faudra régler par voie d'ordonnance: l'adjonction de substances. La loi autoriserait le Conseil fédéral à interdire les ingrédients entraînant une hausse significative de la toxicité, de la dépendance ou facilitant l'inhalation. Il pourrait décider par ce biais s'il veut tordre le cou aux cibiches mentholées que l'UE bannira en 2020.

Même si elles sont jugées moins nocives, les e-cigarettes n'en devraient pas moins être soumises aux mêmes restrictions que les cigarettes traditionnelles. Pas question dès lors de vapoter dans les endroits où il est déjà interdit de fumer.

Protéger la santé et l'économie

Le Conseil fédéral prévoit par ailleurs de durcir la législation afin de mieux protéger les jeunes contre le tabagisme, sans aller aussi loin que la plupart des pays européens dans ce domaine.

L'âge minimum pour pouvoir acheter un paquet de «sèches» devrait être relevé à 18 ans dans toute la Suisse. Dix cantons ont déjà franchi le pas. Douze cantons (AG/AR/FR/GL/GR/LU/SG/SO/TG/UR/VS/ZH) autorisent actuellement la vente aux mineurs qui ont entre 16 et 18 ans. Quatre cantons (GE/OW/SZ/AI) ne connaissent aucune législation.

Il sera désormais aussi possible de procéder à des achats test pour contrôler que ces prescriptions sont respectées. L'interdiction des distributeurs automatiques n'est en revanche pas à l'ordre du jour. Les automates devront toutefois empêcher l'accès aux mineurs, une obligation qui nécessite actuellement de glisser un jeton ou sa carte d'identité dans l'appareil.

Publicité restreinte

Rayon publicité, les réclames pour les produits du tabac ne seraient plus autorisées ni sur les affiches dans l'espace public ni dans les cinémas, ni dans la presse écrite, ni sur Internet. La remise d'échantillons gratuits devrait aussi être interdite alors que l'octroi de rabais sur le prix des cigarettes ne serait que partiellement autorisé.

Le parrainage de festivals et d'open air d'importance nationale continuerait d'être légal mais pas celui de manifestations internationales. Il reviendra aux cantons de trancher au cas par cas pour savoir à quelle catégorie appartient un évènement, a précisé Alain Berset.

Il resterait possible de faire de la publicité sur des articles de consommation courante ou dans les points de vente. La promotion directe par des hôtesses serait encore autorisée, de même la publicité personnelle adressée à des consommateurs adultes.

La nouvelle loi ne permettrait pas au Conseil fédéral d'imposer le paquet de cigarettes neutre, une décision déjà prise par l'Australie et que la France s'apprête à suivre. Elle ne contient pas non plus de prescription sur le suivi des paquets afin de lutter contre la contrebande.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • timouton le 11.11.2015 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Charles

    est-ce que l'état prévoit des taxes aussi élevées que pour les cigarettes conventionnelles? pourquoi l'article n'en parle-t-il pas ?

  • JP Romand le 11.11.2015 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin!

    Ah, enfin! En tout cas, c'est une super alternative. Pour ma part, après 40 ans de tabac (2 à 3 paquets par jour) je me suis mis à l'e-cigarette et c'est génial. Je n'ai plus envie de vraie cigarette, ça ne pue plus chez moi et je ne mentionne pas le côté financier, un gain conséquent.

  • Jean LeBon le 11.11.2015 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin...

    Bonne décision. Les amateurs ne devront plus courir en France pour se procurer les liquides avec nicotine

Les derniers commentaires

  • tintinou le 11.11.2015 22:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j aime comme reagis le genre humain

    :) je me rappel encore du temps ou tous les pleureurs sur la fumee passive ne s en rendaient meme pas compte. on fumais au bureau,bistrot cinema, cafeteria, resto(avec le fameux ca vous derange si je fume? et tt les non fumeurs en coeur "vas y on as finni de manger pas de probleme") et j en passe. puis un jour le journal a ecrit les mots 'fumee passive'. en moins de 2 semaines, tous les non fumeurs avaient mal a la gorge, n arrivaient plus a manger au restos et se mettaient a rouspeter contre les fumeurs en disant"le jour ou y as plus de fumee au cafe je pourrais enfin y entrer. et maintenant on pleurniche direct pour un peu de vapeur qui se sent meme pas, et surtout on croise un vapoteur une fois de 7 en 14 et de loin. au fait j ai jamais toucher une cloppe ni de ecig de ma vie et je defend ni les fumeurs ni les vapoteurs

  • clopinou le 11.11.2015 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ..

    tt le monde chouine pour la vapote a l interieur... perso je suis tjs a l exterieur, et je vois tres tres peu de monde vapoter a l interieur.

  • Raph1009 le 11.11.2015 19:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive le graal

    Moi je dis vive la vapote libre ! Le Vapoteur a toujours plaisir de goûter un nouveau jus .. C est bientôt la fin du paquet de cigarette ... Et des testes sur les animaux ! Souffler de la fumée de cigarette dans un verre retourné avec des mouches elles crèvent toutes faites la même choses avec un jus eliquide avec nicotine : les mouches repartent toutes ;-) il ne va sans dire que les murs et dents ne jaunisse pas ... Maintenant reste à voir le PG et GV a long terme sur le vapoteur a long terme certes...les fumeurs essayés la ecig avec du bon matos de qualité essaye c est l adopter que positif

  • flapounet le 11.11.2015 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bof bof

    ben perso je vapote depuis une dizaine de mois, et l achat en france me derange pas avec internet c est pas un pb. la seule chose est juste la taxe suisse (comme tjs) quand le montant depasse un certain seuil. et franchemant c est vraiment une bonne alternative au tabac. j ai vu la difference au sport, et aussu au lit ;). je fumais 30 megots par jours et depuis ca me manque meme plus la cloppe. apres c est clair que c est mieux de rien prendre.

  • Kiki le 11.11.2015 18:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellente chose

    C'est très bien, comme ceci, vu qu'il pourrait éventuellement y avoir de la nicotine, on est certains que ce sera interdit partout dans les restaurants, bâtiments publics, etc... plus d'autorisation de vapoter à l'intérieur, ça me plaît !