Emballage des fruits et légumes

28 février 2019 14:26; Act: 28.02.2019 19:40 Print

Le plastique a encore de beaux jours devant lui

Le Conseil fédéral ne s'est pas laissé convaincre par les arguments de Rebecca Ruiz, qui voulait faire interdire l'emballage des fruits et légumes disponibles en vrac.

storybild

Le Conseil fédéral a rappelé que les principaux détaillants vendent déjà en vrac fruits et légumes. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Interdire l'emballage des fruits et légumes disponibles en vrac serait disproportionné. Le Conseil fédéral ne souhaite pas non plus obliger les commerces à utiliser des sachets en plastique compostables.

Il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire les déchets et notamment les emballages, reconnaît le gouvernement dans sa réponse publiée jeudi à une interpellation de la conseillère nationale Rebecca Ruiz (PS/VD). L'Office fédéral de l'environnement prépare une stratégie et des mesures concrètes.

Une solution consisterait à renoncer au suremballage (emballage de plusieurs produits déjà emballés individuellement). Autre piste: renoncer aux emballages qui ne sont remplis qu'aux deux tiers. Le gouvernement ne croit en revanche pas aux recettes proposées par Rebecca Ruiz.

Fruits et légumes

Une interdiction des emballages pour les fruits et légumes n'entraînerait probablement qu'une faible réduction de la charge environnementale. Les principaux détaillants vendent aujourd'hui déjà en vrac une part significative de ces produits.

Le consommateur n'achète que ce dont il a besoin, ce qui limite les déchets. Mais l'emballage protège aussi les fruits et légumes sensibles et permet de les garder plus longtemps au lieu de les jeter.

Sac compostable

Le Conseil fédéral ne croit pas non plus aux vertus du sac en plastique compostable. Celui-ci affiche un bilan écologique global moins bon que les sachets en plastique ou en papier. De plus, les installations de production de biogaz et de compostage suisses ne sont pas toutes en mesure de les dégrader entièrement.

Autre problème, il pourrait être difficile de distinguer un sac de l'autre et certains, non compostables, risquent de finir dans la nature.

Enfin, le gouvernement ne tient pas à fixer des pourcentages maximaux d'emballages plastiques. Il ne s'agit que d'une partie du problème. Il faudrait aussi prendre en compte d'autres matériaux.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mark le 28.02.2019 15:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Guignols

    Nos élus sont des guignols à la botte de l'économie.

  • D.B. le 28.02.2019 15:21 Report dénoncer ce commentaire

    Conseil Fédéral complice des pollueurs

    Le Conseil Fédéral ne souhaite que des taxes sur les CO2 et les déchets, donc des revenus pour l'Etat et pour leur poche. Depuis des années, on nous bassine que nous produisons trop de déchets, trop d'emballage, trop de gachins. Il faut prendre des mesures aujoud'hui pour sauver notre planète. En fait, ce n'est pas le client des supermarchés le pollueur-payeur, mais les magasins avec leur système d'emballage sophistiqué.

  • Jc la Preuve le 28.02.2019 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Politiciens nulles

    C'est pourtant si simple de prendre un cornet papier ou un sac en tissus pour ces fruits et légumes en vracs sans être forcément un écologiste Malheureusement nos politiciens sont dès nulles !!!

Les derniers commentaires

  • y en a marre le 01.03.2019 07:19 Report dénoncer ce commentaire

    bla bla bla

    Y aurait-il une entreprise de sac plastique au sous-sol du palais fédéral !!

  • Agathe le 01.03.2019 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Emballages

    Les sacs en papier pour y mettre fruits et légumes ne sont pas si mal

    • Pat1966 le 01.03.2019 07:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Agathe

      et chez nous voisins français, et oui, dans les grandes surfaces, ils utilisent des sachets biodégradables... alors nous en suisse, hop, faisons le pas

  • AnonymMan le 01.03.2019 06:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hahahahaha....

    Aaah ces Bisounours de Berne... ils ont trouvé le moyen de ne pas faire perdre de l'argent au fabriquant de ces sacs plastique... mais ils diront que cela a sauvé des emplois de quelques 100personnes qui les fabriquent en Chine en Inde ou ailleurs... hahahaha... et ils veulent tout nous faire la morale sur l'écologie ? Non mais... chers Bisounours allez au lit et réveillez-vous plus intelligents... quoi que on peut toujours rêver...

    • non mais le 01.03.2019 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @AnonymMan

      et vous, vous avez mis dans quoi vos légumes lors de votre dernier achat???

  • looping un sac le 01.03.2019 06:05 Report dénoncer ce commentaire

    en plastique

    Bel homme d'affaire ou diplomate, costard cravate, belle doudoune en poil de bête, notre cousin d'Afrique achète "Swiss quality", kiwis, mangues, avocats et trois oignons d'Espagne. Mais, ne trouvant pas nos sachets en plastique, il garde ses achats dans ses poches et passe à la caisse. Deux minutes plus tard notre belle caissière de Titicaca / Machu Picchu m'explique: "Yo no lo soui pa vou"!

  • Brice Problème le 01.03.2019 02:34 Report dénoncer ce commentaire

    Problème

    C'est fou ce qu'on a de problèmes en Suisse !

    • bohème le 01.03.2019 07:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Brice Problème

      dit l'autruche....