Canton de Berne

03 février 2017 10:28; Act: 03.02.2017 11:47 Print

L'examen de grammaire française passe à la trappe

A Berne, la méthode d'enseignement du français met l'accent sur l'oral au détriment de la grammaire. Impossible dans ces conditions de passer un examen d'entrée.

storybild

Les gymnasiens ont protesté contre les mesures d'économie en 2015. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Canton de Berne s'intéresse en 2017 au niveau de français de ses écoliers. Et pour cause, car c'est la première volée avec étude du français dès la troisième année qui sera confrontée à l'examen d'entrée au gymnase, rappelle la Berner Zeitung dans son édition du 3 février.

Mais un problème est vite survenu. La méthode actuelle met surtout l'accent sur l'oral et quasiment plus sur la grammaire. A tel point que les élèves ne comprennent pas la structure de la langue, déplorent des experts.

L'épreuve est biffée des examens

Les parents se sont également inquiétés des lacunes de leur progéniture pour l'examen d'entrée au gymnase, qui aura lieu en mars. Et le département de l'instruction a dû en convenir: il a rayé l'épreuve de grammaire des examens.

«Nous ne pouvons pas évaluer ce qui n'a pas été enseigné», a résumé Mario Battaglia, directeur de l'Office de l'enseignement secondaire du 2e degré et de la formation professionnelle.

La décision ne rassure pas les parents pour autant, car si leurs enfants réussissent l'examen d'entrée, leurs lacunes en français resteront criantes. La tâche incombera donc aux professeurs du secondaire de redresser le tir et d'enseigner à construire des phrases ou à utiliser correctement la conjugaison d'un verbe.

Moins de français au gymnase

Un constat qui ne fait pas forcément plaisir aux principaux intéressés face à cette première génération. «Il règne une forme de confiance sceptique, tiraillée entre appréhension et curiosité», a déclaré Roger Hiltbrunner, président de l'enseignement cantonal du français.

Mais les exigences restent les mêmes. A la fin de leur parcours de secondaires, les élèves doivent avoir atteint un niveau B2/C1, soit assez avancé pour des études supérieures. «C'est ce qu'ont très clairement exprimé les écoles pédagogiques et les universités», a ajouté Hiltbrunner.

Petit problème: l'enseignement du français au gymnase va perdre une demi-leçon par semaine dès l'année scolaire 2017/2018. Et autre mesure d'économies, la taille des classes va croître. «Les conditions ne sont vraiment pas idéales. Nous devrons donc atteindre le même niveau que précédemment avec moins de leçons et un nouvel enseignement.» Les premiers résultats seront connus d'ici deux ans.

(smk/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vive Grévisse le 03.02.2017 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Incapable instruction publique.

    Des 2 côtés de la Sarine, la méthode orale d'apprentissage d'une langue est une farce et un alibi pour une prétendue crédibilité des programmes. Ce ne sont qu'apparences et poudre aux yeux. Dans le temps, on apprenait avec efforts et travail, et on obtenait des résultats. Aujourd'hui, les programmes sont tellement nuls que les élèves n'arrivent même plus à apprendre leur langue maternelle.

  • Un quart d'analphabètes en CH ! le 03.02.2017 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    Société à la dérive.

    Voyez le niveau de français sur ce site, articles comme commentaires, et sur le reste du web francophone. Notre système d'enseignement a complètement et lamentablement échoué (entre autres!...) dans l'acquisition la plus importante : la langue maternelle, avec laquelle se construisent pensées, raisonnements, logique, langues étrangères, etc. Comment voulez-vous surnager dans les autres disciplines avec une base aussi calamiteuse ? Construire sur des sables mouvants ?

  • danioul le 03.02.2017 13:53 Report dénoncer ce commentaire

    Planning scolaire déconnecté

    avec l'anglais en plus, ne l'oublions pas. ils vont droit dans le mur.

Les derniers commentaires

  • Un quart d'analphabètes en CH ! le 03.02.2017 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    Société à la dérive.

    Voyez le niveau de français sur ce site, articles comme commentaires, et sur le reste du web francophone. Notre système d'enseignement a complètement et lamentablement échoué (entre autres!...) dans l'acquisition la plus importante : la langue maternelle, avec laquelle se construisent pensées, raisonnements, logique, langues étrangères, etc. Comment voulez-vous surnager dans les autres disciplines avec une base aussi calamiteuse ? Construire sur des sables mouvants ?

  • Marie-Jo le 03.02.2017 15:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le français

    Dans mon commentaire,j'ai oublié le français. D'autant plus que notre langue n'est pas forcément évidente pour tous, nous en constatons les lacunes,ce sans aucune méchanceté de ma part,chez certains de nos commentateurs de langue française.

  • roudi le 03.02.2017 15:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lire et comprendre

    depuis quelques bonnes annés, je vois qu'on aporenda tout lire en peu de temps. En contre partie, comprendre ce qu'on lit , c'est une autre chose...

  • danioul le 03.02.2017 13:53 Report dénoncer ce commentaire

    Planning scolaire déconnecté

    avec l'anglais en plus, ne l'oublions pas. ils vont droit dans le mur.

  • Vive Grévisse le 03.02.2017 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Incapable instruction publique.

    Des 2 côtés de la Sarine, la méthode orale d'apprentissage d'une langue est une farce et un alibi pour une prétendue crédibilité des programmes. Ce ne sont qu'apparences et poudre aux yeux. Dans le temps, on apprenait avec efforts et travail, et on obtenait des résultats. Aujourd'hui, les programmes sont tellement nuls que les élèves n'arrivent même plus à apprendre leur langue maternelle.

    • Marie-Jo le 03.02.2017 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vive Grévisse

      Dommage, l'allemand,l'anglais sont indispensables pour le futur,écrit et oral.

    • Na le 03.02.2017 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vive Grévisse

      Tout à fait d'accord ! Et il ne faut pas oublier le nivellement par le bas dans l'enseignement de base. À mon sens il serait préférable de garder un bon niveau scolaire mais ma fois rajouter des années vu que le savoir fait que d'augmenter. Il est utopique de vouloir garder les 9ans obligatoires quand on voit quelle quantité supplémentaire, dû au nouvelles technologies et diverses découvertes, est à absorber. Comme les jeunes ont beaucoup de peine à se trouver et font souvent plusieurs cfc et écoles cela ne changera rien à l'entrée dans le monde du travail

    • Ilse le 03.02.2017 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vive Grévisse

      Vous avez raison Tout est à revoir afin d'offrir un enseignement de qualité à tous les élèves , à tous les degrés .

    • Ilse le 03.02.2017 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marie-Jo

      Absolument, c'est exact.