Conseil fédéral

14 décembre 2011 06:35; Act: 14.12.2011 06:54 Print

L'heure de vérité va bientôt sonner

La composition du Conseil fédéral devrait être connue en fin de matinée, sauf rebondissement. Suivez l'élection en direct avec 20 minutes online dès 8h.

storybild

L'issue du duel Berset/Maillard reste ouverte. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Au jeu des pronostics, le statu quo a largement la cote. Mais rien n'interdit à l'UDC d'espérer remporter un deuxième siège. L'issue du duel socialiste Alain Berset/Pierre-Yves Maillard reste ouverte.

Les choses sérieuses commenceront après que l'Assemblée fédérale aura rendu hommage à la socialiste sortante Micheline Calmy-Rey. Les parlementaires entameront alors l'élection du nouveau Conseil fédéral pour quatre ans. Chaque siège sera repourvu par ordre d'ancienneté des titulaires, celui laissé vacant arrivant en dernier.

Eveline Widmer-Schlumpf

La démocrate-chrétienne Doris Leuthard ouvrira les feux sans rien craindre. Puis la tension montera: Eveline Widmer-Schlumpf devra affronter l'assaut des UDC Hansjörg Walter et Jean-François Rime. Elle devrait compter sur une majorité composée du PS, des Verts, du PBD, d'un grand nombre de PDC et d'une claire majorité de Vert'libéraux. Face à eux, l'UDC et le PLR.

Les stratèges devront toutefois battre le rappel au sein des troupes, un trop grand nombre de francs tireurs pouvant faire basculer l'élection. Si elle échoue, l'UDC promet le chaos. Le parti devrait plutôt se résigner à s'attaquer à son allié proche, le PLR.

Au tour du PLR

Après la réélection prévisible de l'UDC Ueli Maurer, ce sera le siège de Didier Burkhalter qui sera sur le balan, avec Jean-François Rime en embuscade. Mais Johann Schneider-Ammann, dont le siège sera repourvu après celui de la socialiste Simonetta Sommaruga, doit aussi craindre pour son fauteuil.

Mais, là encore, l'UDC pourrait bien repartir bredouille. Ni la gauche, ni le PBD, ni le PDC, ni une majorité du PVL ne veulent remettre en cause les sièges que les libéraux-radicaux voudront conserver. Faute d'être arrivés à leurs fins, les démocrates du centre devront alors dire s'ils mettront à exécution leur menace de sortie du gouvernement.

Duel socialiste

En attendant, les parlementaires pourront décider qui du conseiller aux Etats fribourgeois Alain Berset ou du conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard doit succéder à Micheline Calmy-Rey. La partie s'annonce serrée entre les deux poulains socialistes.

Une fois close l'élection du gouvernement, l'Assemblée pourra réélire la chancelière de la Confédération Corina Casanova. Puis repourvoir la présidence de la Confédération. Le poste devrait revenir à Eveline Widmer-Schlumpf si elle est réélue. Au défaut, il passerait à Ueli Maurer.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bobo le 14.12.2011 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    incapable!

    Je suis sidéré quand je vois qu'un de nos "brillants" élus a réussit à avoir un bulletin nul lors de l'élection de Madame Leuthard!

  • un citoyen le 15.12.2011 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Gauche comme Droite...

    L'attitude de TOUS les partis a été scandaleuse ; d'un côté une UDC arrogante dirigée par un petit club de dinosaures qui n'a guère établit de stratégie plausible, de l'autre un PS et un PLR plus qu'arrogant, défendant de connivence ardemment leurs petits privilèges et justifiant leurs agissement en prétendant que la concordance "n'est qu'une question d'interprétation" (alors qu'il s'agit d'une formule arithmétique très simple et invariable), la réélection dincompétents, tous partis confondus... Bref, une belle mascarade où le Peuple est, une fois encore, perdant.

  • marie odile s le 14.12.2011 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    revoltée

    ridicule E-W-S-- et la concordance...?????

Les derniers commentaires

  • Zemmour le 16.12.2011 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    La presse a suffisament comploté

    A voir les censures et les partis pris organisés par la presse, le 2ème complot, pas encore avoué, est évident. En plus la Salerno ne doit pas être la seule à payer des intervenants sur le net pour manipuler les lecteurs. L'UDC a présenté des mous pour faire la démonstration qu'il n'y avait aucune volonté de concordance. Ce faisant LES AUTRES PARTIS DEMONTRENT QU'IL REPRESENTENT UNE DICTATURE, celle de la gauche et de ses avatars néo-marxistes qui squattent dans les autres partis. Et cet empoté de Blocher n'a encore rien remarqué.

  • Morgarten le 15.12.2011 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    Poulet sans tête !

    Ben oui, hélàs, alors qu'elle avait en mains des atouts sérieux et justifiés, la direction de l'UDC s'est entêtée dans une stratégie ridicule en ne présentant personne contre la néo-socialiste EWS, puis en lançant dans la mêlée ce pauvre Rime qui n'y a rien compris. La masse votante de l'UDC est déçue et va exiger de grands changements au sein d'une direction complètement dépassée. De plus,au vu des infâmes magouilles parlementaires, on se sent de plus en plus déterminés à demander une élection du CF par le peuple.Certainement pas pire que l'actuelle mascarade.

  • un citoyen le 15.12.2011 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Gauche comme Droite...

    L'attitude de TOUS les partis a été scandaleuse ; d'un côté une UDC arrogante dirigée par un petit club de dinosaures qui n'a guère établit de stratégie plausible, de l'autre un PS et un PLR plus qu'arrogant, défendant de connivence ardemment leurs petits privilèges et justifiant leurs agissement en prétendant que la concordance "n'est qu'une question d'interprétation" (alors qu'il s'agit d'une formule arithmétique très simple et invariable), la réélection dincompétents, tous partis confondus... Bref, une belle mascarade où le Peuple est, une fois encore, perdant.

  • éthiquettes le 15.12.2011 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Bof bof......

    Bah, la presse est en grande majorité à gauche. C'est plus un secret, on sait d'avance que l'udc, les radicaux vont être descendus en flèche et que la gauche va être bénie, à quelques exceptions près dans les articles les concernant. Donc rien de nouveau sous les tropics. Moi, ça me fait rien, juste que c'est pas très original et que la prise des positions des journalistes se fait de moins en moins discrètes même à la télé. Ca fait pas avancer quoi que ce soit, mais c'est divertissant.

  • Mitch le 15.12.2011 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Mouvement des Indignés

    Laissons 1-2 sièges du CF au mouvement des Indignés. Peut-être en sortira-t-il quelque chose.