Zurich

07 septembre 2014 21:00; Act: 07.09.2014 21:06 Print

L’idée d’examens d’entrée à l’uni fait son chemin

Selon l’ex-directeur de l’Instruction publique du canton de Zurich, la maturité ne suffit plus à préparer aux hautes études.

Une faute?

Les étudiants qui commencent leur cursus ont souvent entendu cette phrase: «Regardez qui est à votre gauche et qui est à votre droite. Statistiquement, une de ces deux personnes n’ira pas au bout.» Les chiffres officiels des universités vont dans ce sens: en moyenne, un étudiant en bachelor sur trois change de voie ou abandonne en cours de route.

Pour Ernst Buschor, ex-conseiller d’Etat responsable de l’Instruction publique zurichoise, ce taux s’explique par un déficit de formation au gymnase. Pour faire un premier tri, nombre de facultés ont instauré une année de préparation ou ont limité le nombre d’inscriptions, comme c’est le cas pour la médecine, note la «Schweiz am Sonntag». Aux yeux de l’ancien politicien PDC, cela ne va pas assez loin: «On pourrait imaginer des examens d’entrée, des inscriptions sur dossier ou exiger des notes minimales aux examens de maturité», propose-t-il.

L’idée semble faire mouche dans le milieu académique. Si le président de l’Ecole polytechnique de Zurich, Ralph Eichler, estime que les bacheliers ont «un bon niveau», il explique avoir déjà émis le souhait que les étudiants entrent avec une note minimale en maths et dans leur langue maternelle. Quant aux examens d’entrée, ils se justifieraient si le nombre de titulaires de la maturité continuait d’augmenter, entraînant «une baisse de niveau générale».

En 2012, plus du tiers des 19-21 ans avaient obtenu ce diplôme. Ils étaient 26% en 2000, selon les chiffres de l’Office fédéral de la statistique.

(dmz)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • un étudiant le 07.09.2014 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    alors quoi...?

    alors à quoi sert la matu dans ce cas? c'est comme en France avec le bac qui ne sert à rien et qui fait suer et déprimer des milliers de jeunes! on supprime tout ça et on remplace tout par des examens!

  • Fanny le 07.09.2014 21:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Matu...

    Donc, la matu ne servira bientôt plus à rien... ce système est obsolète. Je dirais que sans parler de matu, il y a un sérieux problème au niveau de l'école obligatoire qui prépare mal pour la matu.

  • Hugo le 07.09.2014 21:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chichi

    Pffff pitoyable si j'avais écouté mon commissaire d'apprentissage le jour des résultats du test pré apprentissage, je serai SDF à l'heure qu'il est... Avec ses examens de pré machin et pré chose on dirai qu'il faut être né dentiste, né chimiste ou né peintre en bâtiment afin de pouvoir faire les études adéquoites, c'est du n'importe quoi... Des études c'est pour étudier et un apprentissage fait pour apprendre, si le résultat du test de pré machin et pré chose et positif autant donner le papier direct non... Ou bien ça embête les profs et etc de devoir enseigner à des "incultes" je trouve nul.

Les derniers commentaires

  • Gil le 08.09.2014 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas facile de trouver sa voie

    Je pense que le plus important est de savoir se que l on veut faire dans sa vie prof. La pluspart ne le sait pas et perd du temps en tatonnant plusieurs branches d etudes = etudiants eternels Une fois trouve c est de s y mettre a fond .ex, entre le nageur que je respecte et la nasa il y a beaucoups de metiers entre deux .

  • Moi le 08.09.2014 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Revoir de A a Z

    Commencer par le debut, l ecole primaire pas assez poussee , le college pas assez pousse ect ect , le tri se fera tout seul pour la suite des etudes et cela evitera les etudiants eternels qui coutent un saladier. Et surtout que les profs. en savent un peu plus que les eleves parce que la , il ya des lacunes Si tout le monde s en fou ou va le pays et notre savoir faire

    • Gaston le 08.09.2014 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Lacunes en français?

      Etant donné vos connaissances en français, vous semblez être bien placé pour critiquer. Victime et juge, pas toujours facile à assumer, n'est-ce pas?

    • Luc le 08.09.2014 17:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      A Gaston la gaffffe

      Le prof.

  • Jane Doe le 08.09.2014 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manque de préparation ? Et les autres facteurs ?

    Je trouve cette idée peu cohérente. Moi-même au gymnase, je n'étais pas très assidue et je suis actuellement au en fin dr formation (master). L'impact de la motivation, de la maturité et des intérêts plus spécifiques pour un domaine (vs branches générales au gymnase) sur l'apprentissage et la performance n'est pas pris en compte selon moi.

  • Morgarten le 08.09.2014 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Pas n'importe qui !

    Si l'on en croit l'article, un étudiant sur 3 change de voie ou abandonne. Et qui est-ce qui paie pour cela ? Nous, bien entendu !. Je suis assez pour un examen d'entrée ou du moins de "muscler" sérieusement les conditions d'entrée. Ne serait-ce que pour maintenir un niveau satisfaisant et éviter une baisse générale.

  • C.Paduboulo le 08.09.2014 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    QI minimum

    Test du QI, la bête noire de tous les oligophrènes de gauche.