Congé paternité

03 juin 2017 14:35; Act: 03.06.2017 14:37 Print

L'initiative pour les jeunes papas a abouti

Le texte qui demande un congé paternité d'au moins quatre semaines a dépassé les 120'000 signatures.

storybild

L'initiative a rencontré aussi un franc succès sur la Toile. (Photo: Keystone/Archives/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Heureuse coïncidence: le jour de la Fête des pères, l'initiative populaire en faveur d'un congé paternité d'au moins quatre semaines a été signée par plus de 120'000 citoyens, six mois avant le délai officiel. Elle sera déposée à la Chancellerie fédérale cet été.

«Le congé paternité a suscité beaucoup d'intérêt au sein de la population», a déclaré Adrian Wüthrich, directeur de campagne et président de Travail.Suisse. Souvent, ce sont les gens qui ont interpellé les initiants.

Le texte a aussi rencontré un franc succès sur Internet, selon Adrian Wüthrich. Quelque 60'000 personnes ont demandé le formulaire de signature par le biais de la plateforme Wecollect.ch par exemple et près de la moitié des formulaires ont été retournés.

L'initiative plaide pour un congé paternité de 20 jours qui peut être pris de manière flexible. Elle a été lancée par les syndicats et des associations de société civile à l'image de Travail.Suisse, Pro Familia Suisse, Alliance F et la faîtière d'hommes et de pères «männer.ch».

Ils réagissent à la décision en avril 2016 du Parlement d'enterrer une initiative parlementaire pour un congé paternité de deux semaines. Le texte est soutenu en tout par plus de 140 organisations.

PME désavantagées

Actuellement, seules les grandes entreprises peuvent offrir un congé paternité rémunéré à leurs salariés, déplore l'association «Le congé paternité maintenant!» samedi dans un communiqué. Dans les petites entreprises, la plupart des pères doivent se contenter d'un seul jour, sacrifier des jours de vacances ou prendre un congé non payé.

Une situation injuste pour les PME. «Il faut une solution nationale, applicable à l'ensemble des salariés et des entreprises», selon Clivia Koch, vice-présidente de «Le congé paternité maintenant!», cité dans le communiqué.

Le modèle proposé par les initiants offre des conditions équitables pour toutes les entreprises. Il donne la possibilité aux salariés masculins de négocier avec leurs supérieurs hiérarchiques une solution qui convienne aux deux parties. Par exemple, un père peut rester chez lui deux semaines dès le jour de l'accouchement et prendre les jours restants durant la première année de l'enfant.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rakken le 03.06.2017 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

    Bravo ! Même si ça déplais à certains la vie à plus d'importance que l'argent !!

  • Ilse le 03.06.2017 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le rôle de père primordial

    Pour tous les pères souhaitant s'occuper de leur nouveau-né, voilà une excellente nouvelle en faveur de la famille, qui en a grand besoin dans notre pays,La Suisse! Un grand soutien!

  • Tony le 03.06.2017 14:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin!

    Magnifique nouvelle! Il était temps!

Les derniers commentaires

  • Charles le 06.06.2017 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Mon Dieu certains commentaires !

    Quand je vois les propos de ces rétrogrades qui n'ont manifestement pas eu les deux parents qui s'occupaient d'eux et leur ont apporté amour et soins, je trouve que ça donne une bonne idée de l'importance du père de s'investir dans une vraie relation parent-enfant ! Ca donnera sûrement des gens plus heureux et équilibrés dans le futur ! Merci maman ET papa d'avoir été là pour moi depuis le début ! Je bénis d'avoir eu deux parents comme vous, investis et présents ! (et j'ai 68 ans)

  • Machin le 06.06.2017 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    Merci

    Enfin!Et stop à l'alarmisme! Pour rappel à l'époque on avait 2 semaines de vacance (je parle pas du congé paternité) et on est passé à 4 semaine minimum. On s'en en très bien sortit (économiquement et socialement parlant). Alors pour notre congé paternité il en va de même. Et c'est surtout une question de bon sens et de respect de l'employé/père. Avec un jours de congé paternité on se fout de notre gueul.

  • Mylène le 06.06.2017 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et le service civil?

    Pourquoi vous parlez de l'AVS? jusqu'à preuve du contraire, c'est l'APG qui prend en charge ce genre de situation. Et quand on voit le nombre d'individus qui convertissent leurs jours d'armée en jours de service civil. (càd multiplié par 2) personne ne râle comme quoi ça coûte des millions à la Suisse (APG) et aux entreprises (frais de remplacement de l'employé pendant don absence) Alors arrêtez de trouver des excuses à deux sous contre ce congé parental. ABE

  • Cat le 06.06.2017 00:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pffff..

    Vraiment incroyable les commentaires... à croire que les femmes se reproduisent seules! Nous sommes vraiment encore aux niveaux des animaux: on se reproduit comme eux déjà et le reste j y rentre même pas en matière! Merci le patriarca

  • Karim le 05.06.2017 19:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Argent papa

    Excuse moi je parle le francai pas bien. Comment je doi fair pour avoir argent du papa?

    • Dom1488 le 06.06.2017 01:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Karim

      HS