Suisse

16 juillet 2014 17:08; Act: 16.07.2014 17:54 Print

L'organisation faîtière au bord du gouffre financier

La faîtière des Jenisch de Suisse est en difficulté financière. En cause, son président, qui se serait largement servi dans la caisse, d'après le magazine «Beobachter».

Sur ce sujet
Une faute?

L'Office fédéral de la culture (OFC) examine actuellement les accusations contre le président de la «coopérative de la roue de la grand-route», a-t-il indiqué mercredi. L'OFC a été informé le 20 juin de la mauvaise santé financière de l'organisation dans le cadre d'un examen semestriel. En effet, l'organisation faîtière des Jenisch de Suisse reçoit de l'argent de la Confédération; 264'800 francs pour 2014.

L'office a obtenu vendredi dernier davantage d'informations, recevant notamment les livres de comptes détaillés. L'OFC n'a pas tenu à en dire plus à ce sujet. Il compte d'abord étudier les documents reçus avant de décider d'éventuelles mesures.

Crainte de nouvelles diffamations

Le «Beobachter», se basant sur des relevés internes, rapporte que le président, Daniel Huber, se serait versé 100'000 francs pendant le premier semestre. L'argent restant ne permettrait à l'organisation de ne tourner que jusqu'à fin août. M. Huber n'a pas pu être joint pour une réaction. Dans le «Beobachter», il a déclaré que «certaines personnes veulent me traîner dans la boue».

Le mouvement des gens du voyage suisses, fondé en novembre dernier, se distancie de la coopérative, sans mentionner les reproches faits au président. L'association craint que les Jenisch «ne soient à nouveau diffamés» suite à cette affaire, réagit-il mercredi dans un communiqué.

La «coopérative de la roue de la grand-route» a été fondée en 1975. D'après son site internet, elle est reconnue depuis 1985 par la Confédération comme organisation faîtière et subventionnée en tant que telle.

(ats)