Canton de Berne

29 mai 2017 12:03; Act: 29.05.2017 13:14 Print

L'ours sauvage est de retour, après 190 ans

Un ours a été photographié dans la nature. Une première depuis presque deux siècles.

storybild

L'ours a été photographié par un promeneur. Il pourrait venir depuis les Grisons ou la Suisse centrale, où l'animal a fait son retour depuis quelques années. (Photo: Jagdinspektorat des Kantons Bern)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est la première fois qu'un ours a été observé dans la nature dans le canton de Berne depuis 190 ans. Il a été photographié par un promeneur, qui a alerté le service de gardes-chasses du canton, qui l'annonce dans un communiqué de presse.

L'animal avait un comportement tout à fait normal. Le service de garde-chasse travaille à clarifier l'identité de l'ours, et à édicter des recommandations pour protéger cette espèce en danger ainsi que les personnes qui pourraient le rencontrer par hasard.

Plusieurs ours de retour en Suisse

La dernière apparition d'un ours dans le canton de Berne date de 1823. «L'emblème de notre drapeau est de retour, c'est un moment historique», se réjouit l'inspecteur de la chasse Niklaus Blatter dans le communiqué. Il parle aussi d'un défi de taille, et explique que ses services suivent la situation de près et tente de recueillir plus d'informations.

Les plantigrades sont de retour dans le parc national italien du Trentin depuis 2005, et remontent vers le nord depuis. Le canton des Grisons a été traversé par trois ours en 2016. Appelée M32, une bête a été mortellement blessée dans une collision avec un train en février à Val Münster.

Les cantons de Schwytz et d'Uri ont également été visités par des ours ces deux dernières années. L'individu qui a été vu à Berne pourrait être l'un d'eux.

(rmf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • l'ourson le 29.05.2017 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cool

    C'est l'emblème de Berne j'espère qu'ils vont en prendre soin.

  • Nic0lasin le 29.05.2017 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique!

    Laissons un peu d'air à la nature, elle est belle et nous offre la diversité que notre terre à besoin! Espérons qu'un idiot ne fasse pas de bétises...

  • porcinet le 29.05.2017 12:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    winnie

    dommage que d'ici quelques mois certains voudront sa peau. Comme pour les loups.

Les derniers commentaires

  • Vigousse le 30.05.2017 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive les Ours

    Il faut créer des zones d'interdiction aux humains comme dans le parc National aux Grisons. Marre de ces promeneurs qui ne respectent rien. Allez acheter vos champignons aux supermarchés.

  • Minouche le 30.05.2017 15:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ours en danger

    Malheureusement, je ne pense pas qu'il va faire de vieux os s'il reste en Suisse. Je ne voudrais pas me retrouver nez à nez avec un ours. Dans notre pays, n'y a plus assez de place pour une telle bête.

    • Marco le 30.05.2017 21:32 Report dénoncer ce commentaire

      Plus de place pour un ours ?

      Plus assez de place pour une telle bête ? et pourquoi ? Parce que l'homme s'est trop approprié d'espaces, c'est bien ça ???

    • Minouche le 30.05.2017 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marco

      Un ours se déplace beaucoup et bien qu'il y ait de grands espaces non peuplés en Suisse, ce pays n'est pas si grand pour un ours et comme il y a de plus en plus de randonneurs, tôt ou tard il risque d'en rencontrer quelques uns. Espérons juste que tout se passe bien.

    • Pyrène le 05.06.2017 11:35 Report dénoncer ce commentaire

      Nounours

      Les ours sont présents dans les Pyrénées depuis 30 ans et jamais un randonneur n'a été attaqué.

  • Lours Dansafos le 30.05.2017 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On nous Berne

    Ils faut réintroduire les prédateurs sauvages, mais pas partout et n'importe comment, par exemple en les sédentarisant avec des appâts et surtout vers des zones où ils trouveront assez de gibier pour qu'ils y restent. On ira simplement picniquer ailleurs c'est tout...

  • Kiki le 30.05.2017 09:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus de place pour eux

    Beaucoup de monde est content de revoir les grands prédateurs comme l'ours et le loup. Mais ils oublient qu'à l'époque de leur présence il n'y avait pas cette surpopulation et ces villages partout. Aujourd'hui les gens se promènent partout, on part en randonnée en montagne, ce qu'on ne faisait pas avant. Le jour où ce sera un de vos enfants qui subira une réaction d'un de ces animaux, vous changerez d'avis.

    • jean Raoul Ducable le 30.05.2017 11:24 Report dénoncer ce commentaire

      Pour vos enfants

      Vous laissez vos enfants jouer sur la route ? Non ! Alors il faudra juste leur expliquer que dans la nature, il y a aussi des règles à respecter, et que respecter les animaux sauvages en fait partie ! D'autres dangers sont aussi présents en montagne, les avalanches, éboulements, la météo, les crues soudaines, les orages violents, le brouillard parfois, la perte d'orientation, le froid, la déshydratation, etc... Il faut bien faire avec, et l'ours est un infime problème, surtout pour l'homme ! Vos enfants n'en sortiront que plus forts et conscients que cette nature est belle avec sa diversité.

    • Marco le 30.05.2017 21:35 Report dénoncer ce commentaire

      Plus de place pour eux ?

      J'approuve la réaction censée et non humano-centro-planétaire de Jean Raoul !

  • Jean Raoul Ducable le 30.05.2017 01:00 Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est quoi ces lopettes ?

    A voir tous les commentaires négatifs sur le retour de l'ours, du loup, la présence du lynx dans nos belles forêts, j'ai comme l'impression que certaines personnes ne sortent pas souvent dans cette nature et ne connaissent absolument pas les animaux ! Ne leur dites surtout pas qu'ils ont plus de chance de se faire attaquer par une vache, le yorkshire de la voisine, ou une corneille qui protège son nid ... ils paniqueraient totalement et ne lâcheraient plus leur fusil ! Allez sortez, un peu de bivouac pour saérer les neurones, ça fait pas de mal ! Zen on ne risque rien ! Bienvenue à nounours

    • Ninnais le 30.05.2017 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Raoul Ducable

      On ne risquait rien!!!