Voyage au Vietnam

02 février 2019 07:10; Act: 02.02.2019 11:40 Print

La Poste doit faire preuve «de sensibilité»

Le déplacement controversé à Ho Chi Minh City, effectué fin janvier, de 103 responsables de Swiss Post Solutions (SPS), filiale de La Poste, continue de faire des vagues.

storybild

Urs Schwaller, le président du conseil d'administration de La Poste, est en train de rassembler «tous les éléments du voyage». (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président du conseil d'administration de La Poste invite les cadres à faire preuve «de sensibilité»: «j'attends d'eux qu'ils sachent que La Poste n'est pas une entreprise privée comme les autres». Urs Schwaller fait savoir samedi qu'il analyse le voyage au Vietnam.

Interrogé par le groupe CH-Media, il est revenu sur le déplacement controversé à Ho Chi Minh City, effectué fin janvier, de 103 responsables de Swiss Post Solutions (SPS), filiale de La Poste dont le coût avoisine les 200'000 francs. Fondamentalement, il n'y a rien de mal à ce que SPS qui a des sièges en Europe, en Amérique et en Asie, réunisse pour une fois ses cadres au Vietnam, indique Urs Schwaller. Ce dernier souligne néanmoins être en train de rassembler «tous les éléments du voyage».

Interrogé par Keystone-ATS, le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) indique que la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a abordé la question de ce voyage jeudi lors d'une rencontre avec Urs Schwaller et le chef par intérim de La Poste Ulrich Hurni. La réunion était déjà agendée avant la parution d'articles sur le sujet, précise de DETEC.

La rencontre annuelle, qui a eu lieu du 21 au 22 janvier à Ho Chi Minh City, a été révélée par le Blick. 36 participants sont venus de Suisse, 17 d'Allemagne et de Grande-Bretagne et douze des Etats-Unis; 21 autres cadres sont originaires d'Asie et de différents pays comme la France, l'Autriche, les Pays-Bas.

Selon les informations diffusées vendredi par La Poste, le budget s'est élevé à 100'000 francs, comme les années précédentes. Auquel il faut ajouter environ la même somme en frais de déplacement.

Voyage critiqué

Le syndicat Syndicom avait critiqué cet événement. Il parlait d'un affront nuisant à l'image de La Poste. Les employés, en contact direct avec les clients, supportent «les propos hargneux sur le comportement de leurs supérieurs hiérarchiques». La Poste doit instaurer «une totale transparence», ont exigé les représentants du personnel.

Swiss Post Solutions emploie 7500 personnes dans le monde, dont 1500 au Vietnam et 900 en Suisse. Le reste est réparti entre l'Allemagne, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. La filiale de La Poste propose des solutions pour les entreprises qui veulent externaliser leurs processus opérationnels. Elle est présente dans 24 lieux.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • papy le 02.02.2019 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore et encore

    La sensibilité serait de démissionner pour ce donneur de leçons...

  • citoyen le 02.02.2019 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a des pauvres en suisse

    À l heure de la vidéo conférence ( inadmissible)

  • Simca 1000 le 02.02.2019 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    Tous ces conseils d'administration...

    Qui va pouvoir stopper Urs Schwaller? Si seulement il pouvait se contenter de jouir de sa retraite? Merci PDC fribourgeois pour cette plaie d'Egypte.

Les derniers commentaires

  • herve66 le 07.02.2019 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Pendant ce temps, on prévoit de supprimer les responsables de filiale et de déléguer plus de responsabilités au personnel de guichet!

  • ricochet le 04.02.2019 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    pas comme les autres

    «j'attends d'eux qu'ils sachent que La Poste n'est pas une entreprise privée comme les autres». M Schwaller sait de quoi il parle parce que dans une entreprise privée comme les autres, il ne serait plus en place en raison de l'affaire Carpostal. L'enquête sur les malversations comptables (terminée ou encore en cours?) s'est limitée à une période se terminant juste avant son entrée au Conseil d'administration alors qu'elles ont continué encore 2 ans sous son règne générant des pertes. Quelques parlementaires (pas PS) s'en sont étonnés des médias.

  • popeye le 03.02.2019 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nul

    Et dire que ce personnage souhaitait être Conseiller Fédéral ! quelle honte et il continue à toucher ses salaires mirobolants payés par les Suisses y compris par tous les employés de la poste ! C'est le comble !

  • De bleu, de bleu Bernadette! le 03.02.2019 17:38 Report dénoncer ce commentaire

    Dégage!

    Visiblement, je ne suis pas le seul à trouver que ce Urs Schwaller a non seulement fait son temps, mais même bien pire. Comment se fait-il qu'il n'ait pas démissionné avec Mme Ruoff?

  • Max Holzer le 03.02.2019 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur

    C'est à mon avis inadmissible. Mais ce qui m'inquiète encore plus,un brassage médiatique mis en route cela ne viens jamais de nul part. Il faudrait enquêter sur la rentabilité , la gouvernance de ce service de la poste,7200 personnes, peut être pas auto financé et soutenu par des fonds venus d'un autre secteur de la poste.Je suis très curieux d'en savoir plus. Il suffit d'attendre.