Consommation

20 mars 2019 08:52; Act: 20.03.2019 09:02 Print

La Suisse, 8e importateur de champagne au monde

Près de 6 millions de bouteilles de champagne AOC ont été livrées en Suisse en 2018.

storybild

En Suisse, il s'est dégusté presque trois fois plus de bouteilles de champagne qu'en Chine, en 2018. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Une faute?

La Suisse a maintenu en 2018 son huitième rang dans le classement mondial des pays importateurs de champagne français. Le nombre de bouteilles livrées en Suisse (5,8 millions en 2018), rapporté à sa population, place le pays sur la deuxième marche du podium des plus grands buveurs de ce vin pétillant d'appellation d'origine contrôlée (AOC).

Près de 6 millions de bouteilles de champagne AOC ont été livrées en Suisse en 2018, selon les chiffres publiés récemment par le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (Comité Champagne). Ce volume, relativement stable depuis 10 ans, est le reflet d'une situation de marché dite «mature», a commenté à AWP Thibaut Le Mailloux, directeur de la communication du Comité champagne.

Trois fois plus qu'en Chine

En valeur absolue, la Suisse ne peut défier les trois premiers marchés que sont le Royaume-Uni (26,8 millions de bouteilles), les Etats-Unis (23,7 millions) et le Japon (13,6 millions). Il s'est toutefois dégusté, sur le territoire helvétique, presque trois fois plus de bouteilles de champagne qu'en Chine (2,7 fois), à Hong Kong (2,8) ou en Russie (3,1).

En valeur relative, le nombre de bouteilles de champagne AOC livrées en Suisse rapporté à sa population, place la Confédération en deuxième position, derrière la Belgique (9 millions de bouteilles en 2018).

«Ceci atteste du goût des Suisses»

Alors que le nombre de bouteilles de champagne AOC livrées en Suisse a stagné, le chiffre d'affaires correspondant est allé croissant (121 millions d'euros en 2018). «Ceci atteste du goût des Suisses pour des cuvées de prestige plus onéreuses,» selon Thibaut Le Mailloux.

Dans son rapport 2017 sur les expéditions de vins de Champagne, le Comité Champagne observait déjà qu'en Suisse «les champagnes brut non millésimés ont cédé du terrain aux autres segments et que les cuvées de prestige ont enregistré la plus forte hausse de l'ensemble des segments.»

(nxp/ats)