Diplomatie

18 juin 2019 20:19; Act: 19.06.2019 06:54 Print

La Suisse a une nouvelle ambassade à Moscou

Le bâtiment inauguré par Ignazio Cassis réunit tous les acteurs actifs dans la promotion des intérêts helvétiques en Russie.

storybild

L'ambassade de Suisse à Moscou est l'une des plus importantes et des plus grandes représentations du réseau diplomatique suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La Suisse a inauguré mardi sa nouvelle ambassade à Moscou en présence du conseiller fédéral Ignazio Cassis. Le bâtiment d'un coût de 42 millions de francs regroupera pour la première fois tous les acteurs impliqués dans la promotion des intérêts helvétiques en Russie.

L'ambassade de Suisse à Moscou est l'une des plus importantes et des plus grandes représentations du réseau diplomatique suisse, rappelle le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Le prestigieux projet de rénovation et de construction témoigne de l'importance des relations entre les deux pays.

La nouvelle ambassade se compose de deux bâtiments, l'un du 19e siècle qui s'est rapidement révélé trop petit pour la représentation helvétique et l'autre entièrement nouveau, réalisé par le bureau lausannois d'architectes Brauen et Wälchli.

Le projet a coûté 42 millions de francs. Le budget d'origine de 39,5 millions avait suscité à l'époque quelques interrogations sous la Coupole, certains parlementaires critiquant le fait d'avoir calculé l'estimation avec comme référence les prix applicables pour un projet similaire en Suisse. Le crédit avait finalement été ramené à 39,3 millions.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a pris la parole mardi soir lors de l'inauguration. Son homologue le ministre russe Sergei Lavrov lui a ensuite succédé à la tribune.

Désormais, l'ambassade réunira sous un même toit la représentation diplomatique et consulaire, le Swiss Business Hub (promotion des affaires), Pro Helvetia (promotion de la culture), Suisse Tourisme et la résidence de l'ambassadeur. Ce regroupement permettra une plus grande cohérence des activités et des synergies.

Ce regroupement offrira aussi un meilleur soutien aux citoyens suisses et aux 200 entreprises actives en Russie. Le personnel de l'ambassade compte près de 70 personnes dont 31 ressortissants suisses. L'ambassadeur actuel est l'ancien secrétaire d'Etat aux affaires étrangères Yves Rossier, en place depuis décembre 2016.

Visite de travail

Plus de 800 invités issus du monde politique, économique, sceintifique, culturel et académique doivent prendre part aux trois jours de festivités. Le conseiller aux Etats Filippo Lombardi (PDC/TI) et le conseiller national Fabian Molina (PS/ZH) ont assisté en tant que représentants du Parlement à la cérémonie d'inauguration.

Après le volet politique mardi, la journée de mercredi sera consacrée à l'économie et au tourisme. Et jeudi, la culture, l'éducation et la science seront à l'honneur.

Le chef de la diplomatie suisse Ignazio Cassis profitera quant à lui de son déplacement dans la capitale russe pour une visite de travail mercredi avec le ministre Sergei Lavrov. Les relations bilatérales ainsi que la situation géopolitique seront à l'ordre du jour des entretiens. La dernière rencontre entre les deux ministres remonte à novembre dernier à Genève.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marco le 18.06.2019 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Créer d'autres relations que l'UE uniquement

    Nous avons raison de créer des liens avec la Russie. Contrairement à l'UE et aux USA ils sont intéressés de faire du commerce sans s'ingérer dans notre vie politique. Nous avons raison de nous ouvrir à d'autres horizons comme la Chine aussi.

  • enfin une bonne nouvelle le 18.06.2019 22:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne nouvelle

    C'est l'avenir de la Suisse, et non pas cette Europe fasciste, racketteuse et qui menace à tout va tout en se servant copieusement dans nos poches

  • Paul Hiss le 18.06.2019 21:21 Report dénoncer ce commentaire

    Suisse / Russie: une autre dimension

    En Suisse, c'est le simple dépassement du budget qui serait de 42 millions; en Russie, c'est le coût total. Et après cela on viendra dire que c'est en Russie qu'il y a de la corruption. Quelle blague!

Les derniers commentaires

  • Tommy Mayo le 19.06.2019 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    Alliances

    C'est très bien. Il faudrait aussi se rapprocher de la Chine et commencer à montrer les dents aux USA et à l'UE. Quant aux micros cachés, tout le monde le fait.

  • Ana le 19.06.2019 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon point!

    Enfin !!!j'espère que la relation CH-RU évoluera positivement car il y a moins de touristes russes en Suisse depuis que les USA font leurs sanctions débiles et font n'importe quoi en collaboration avec l'Allemagne et le France que les suis. Ça va relancer l'économie de la CH et sa ferra des petits sous sous.

  • Korup Sion le 19.06.2019 06:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Petit voyage privé

    C'est là où Broulis a suivi une formation continue?

    • tante àSion le 19.06.2019 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Korup Sion

      et bien d'autres

    • pupuce le 19.06.2019 11:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Korup Sion

      Il paraît que Mr. Broulis qui a pris des cours va baisser de 3 points l'impôt des Vaudois ! à suivre !

  • Oligator le 19.06.2019 02:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parfait

    Très bien on se rapproche des USA et de la Russie pour nos affaires...prochaine étape envoyer paître l UE

    • Ana le 19.06.2019 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oligator

      Plutôt les USA et l'UE j'aurais dis

  • Christian le 18.06.2019 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Yesss !

    Excellente idée, on aura un marché (gris ou noir) pour revendre nos armes et leurs magasins à plus de 10 coups que l'on ne peut plus léguer a nos enfants.