Criminalité

23 juin 2011 09:00; Act: 23.06.2011 09:09 Print

La Suisse confrontée aux mafias italiennes

Les organisations mafieuses demeurent très actives en Suisse, qui est utilisée comme plaque tournante logistique et pays de transit.

Une faute?

La mafia calabraise 'Ndrangheta s'est fait plus présente sur sol Suisse, selon le rapport annuel de l'Office fédéral de la police (fedpol). Suite à la pression croissante des autorités italiennes, les organisations mafieuses déplacent de plus en plus leurs activités criminelles telles que le blanchiment d'argent vers la Suisse. Les clans agissent essentiellement sur le plan transfrontalier.

Les mafias italiennes recherchent de manière ciblées à s'associer à des spécialistes des secteurs financiers et bancaires pour leurs activités économiques illégales. En 2010, plusieurs personnes ont été arrêtés. Certaines d'entre elles ont été extradées vers l'Italie et condamnées à de longue peines de prison. D'autres ont également commis des infractions en Suisse.

Internet

fedpol rappelle en outre le recours toujours plus fréquent des criminels à Internet pour planifier des infractions ne tenant plus compte des frontières. Les réseaux criminels collaborent souvent avec des pirates informatiques. Ils s'adaptent très rapidement aux changements techniques. Internet est aussi utilisé toujours plus souvent à des fins de propagande et d'incitation à la violence.

Pour lutter contre les menaces informatiques, une approche commune et concertée aux niveaux national et international est nécessaire, estime fedpol. Il faut aussi engager des spécialistes supplémentaires. L'office se félicite que le Parlement ait à ce titre approuvé la création de douze nouveaux postes à fedpol.

(ats)