Conseil des droits de l'homme

10 mai 2019 17:20; Act: 10.05.2019 17:20 Print

La Suisse contre la peine de mort au Brunei

La Confédération s'est positionnée contre la peine capitale pour les homosexuels au Brunei. Elle a demandé l'abolition de la peine de mort.

storybild

Le sultan Hassanal Bolkiah veut durcir la charia dans son pays. (Photo: AFP)

Une faute?

La Suisse souhaite que Brunei révise la récente modification controversée de son Code pénal qui prévoit la peine capitale pour des actes homosexuels et d'adultère. Vendredi à Genève, elle a dit attendre «des actions concrètes».

Après le tollé dans cette affaire, le sultanat avait décidé un moratoire sur son application. Mais devant le Conseil des droits de l'homme, la Suisse a recommandé une abolition de cette modification lors de l'Examen périodique universel (EPU) de ce pays.

Ce dispositif contesté ne criminalise pas les personnes en fonction de leur identité sexuelle, a affirmé de son côté le vice-ministre des Affaires étrangères du Brunei, Dato Erywan Mohn Yusof. Il demande seulement que de tels actes soient limités à un contexte privé.

La Suisse appelle encore cet Etat à devenir partie aux Pactes internationaux sur les droits civils et politiques et sur les droits économiques, sociaux et culturels. Mais aussi à la Convention contre la torture.

(nxp/ats)