Immigration de masse

19 août 2015 18:08; Act: 19.08.2015 19:05 Print

La Suisse devrait revoter sur l'initiative de l'UDC

Le comité de l'initiative «Sortons de l'impasse» a indiqué mercredi avoir récolté les 100'000 signatures nécessaires pour contester le résultat de la votation du 9 février 2014.

Le peuple avait accepté à 50,34% le texte de l'UDC sur l'immigration de masse.

Sur ce sujet
Une faute?

Un scrutin sur le texte de l'UDC contre l'immigration de masse, accepté par le peuple en février 2014, semble se dessiner. Le comité de l'initiative «Sortons de l'impasse! Renonçons à rétablir des contingents d'immigration» (RASA) a en effet récolté les 100'000 paraphes nécessaires, a-t-indiqué mercredi.

Le texte vise à revenir sur la votation du 9 février 2014 en supprimant de la Constitution le rétablissement de contingents d'immigration.

L'initiative est dans la dernière ligne droite, ont annoncé les initiants mercredi sur leur site internet. D'ici la fin du mois d'août, ils entendent récolter 20'000 signatures supplémentaires, afin d'être certains d'en obtenir un nombre suffisant de valables.

L'initiative RASA (Raus aus der Sackgasse) a été lancée en décembre 2014. Son rapide succès est remarquable, estiment les initiants. Après la fin de la récolte de paraphes, ceux-ci devront être validés par les communes. L'initiative doit être déposée au plus tard à la fin octobre.

Bilatérales menacées

Selon les initiants, le oui de justesse du 9 février à l'initiative sur l'immigration de masse de l'UDC et sa mise en oeuvre menacent le maintien des accords bilatéraux. Son application mènera probablement la Suisse dans une impasse.

Le but est d«abroger les articles constitutionnels introduits le 9 février 2014 si leur mise en oeuvre menace le maintien des accords bilatéraux. Dans le cas contraire, le comité retirera l'initiative RASA.

Au niveau de l'agenda, le Conseil fédéral compte prendre connaissance des résultats de la consultation sur l'application de l'initiative contre l'immigration de masse cet automne. Les Chambres fédérales devraient pouvoir empoigner la question début 2016. Le temps presse, car l'initiative votée par le peuple le 9 février 2014 doit être mise en oeuvre dans les trois ans.

(20 minutes/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un jeune de 18 ans le 19.08.2015 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre pays

    Elle est où notre liberté !!?? C'est quoi la démocratie ??!! Le peuple vote et on tient pas compte de son choix ???? La Suisse n'est plus une démocratie mais une dictature... La dictature de la gauche !!

  • aurore le 19.08.2015 18:36 Report dénoncer ce commentaire

    de qui se moque t'on?

    vive le système démocratique suisse. Une loi votée et acceptée ne devrait pas être remise en cause. Quand est-ce que la voix du peuple sera enfin respectée dans notre pays? On manque de main d'oeuvre? et tous ces jeunes au chômage qui ne trouvent pas de travail? Faisons d'abord travailler les suisses avant de chercher ailleurs... 5,1% de chômage dans certains canton et vous dites qu'il n'y a pas assez de travailleurs?? de qui se moque t'on?

  • Z le 19.08.2015 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous resterons fort

    C'est une honte à l'histoire Suisse !

Les derniers commentaires

  • Gardien du temple le 21.08.2015 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    Respecter l'opinion d'autrui:pas un luxe

    Le résultat du premier vote ne m'a pas du tout plu néanmoins la démocratie implique par définition de respecter l'opinion de ses concitoyens; ce qui se passe me rappelle le triste épisode des éléctions libres en Algérie: on annule le scrutin , c'est les islamistes qui ont obtenu la majorité...

  • Speedy le 20.08.2015 23:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démocratie bananière

    On se fiche ouvertement des droits du citoyen en faisant revoter. Que fait-on des initiatives ayant abouti et qui finissent au placard ? Honte aux politiques qui oublient trop souvent que le peuple est souverain dans ce pays. Je ne voterai plus car on ne respecte plus le citoyen.

  • lulu le 20.08.2015 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ils baissent leur froque

    Alors on nous fait revoter? on se moque de qui? vive la démocratie. Et pourquoi on ne revote pas pour billag????? C'est une honte d'être Suisse pour finir. Nos politiques baissent leur froque pour bien plaire au grand ponte de Bruxelle. Le monde entier nous envie de pouvoir voter comme nous le faisons, mais la c'est abuser le peuple. Le peuple a décidé. Tenez en compte.

  • Dominique Veulliez le 20.08.2015 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    Initiative UDC

    J'ai voté contre l'initiative en février. Par contre comme a décision à été prise démocratiquement, que je la déplore ou pas n'a aucune importance. Si je dois voter à nouveau, je confirmerai la décision citoyenne. ça me rappelle la LCR sur la ceinture de sécurité où dans les années 70. On a dû faire pression sur les parents (casque moto) pour que ce soit accepté. Mare de ces bien penseurs qui veulent diriger notre vote.

  • Charly le 20.08.2015 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Prendre l'UDC à son propre jeu

    C'est l'UDC qui a lancé la mode de l'initiative contestataire pour tout et n'importe quoi (mais surtout n'importe quoi). Constater que cette arme à double tranchant pourrait se retourner contre elle est ma foi bien jouissif. Maintenant il ne reste plus pour le peuple qu'à réaliser qu'il n'est qu'un pion dans un jeu politique qui le dépasse et on aura bien avancé.