Aliments irradiés

30 mars 2011 15:31; Act: 30.03.2011 15:53 Print

La Suisse ne rehausse pas ses valeurs limites

Contrairement à l'Union européenne, qui a rehaussé les valeurs limites pour la radioactivité présente dans les denrées alimentaires, la Suisse ne modifie pas ses taux.

Sur ce sujet
Une faute?

Les nouvelles valeurs limites décidées par l'UE sont équivalentes à celles en vigueur en Suisse depuis plusieurs années.

La dose maximale de césium 134 et 137 est ainsi fixée à 1250 becquerels pour la plupart des aliments, a indiqué mercredi à l'ATS Sabina Helfer, porte-parole de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Pour les produits laitiers, la limite est plus basse, à 1000 becquerels.

Pas «d'état d'urgence nucléaire»

La modification des valeurs limites dans l'UE s'est fait samedi suite à la proclamation par la Commission européenne de «l'état d'urgence nucléaire», en réaction aux incidents au Japon. En Suisse, un tel état d'urgence n'a pas été décrété, explique Sabina Helfer.

Dans l'état actuel des connaissances, on n'attend aucun effet pour la santé de la population en Suisse, indique l'OFSP. La situation est cependant régulièrement réévaluée.

(ats)