Détournement d'avion

17 février 2014 11:26; Act: 17.02.2014 13:21 Print

La Suisse touchée quatorze fois depuis 1969

La Suisse n'avait plus connu un détournement d'avion depuis dix-neuf ans. Elle a été touchée par des attaques, des agressions ou des détournements à quatorze reprises.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Avec l'acte de piraterie de lundi sur Genève, c'est la quatorzième fois que la Suisse est touchée par des attaques, des agressions ou des détournements visant ses appareils ou se déroulant sur le sol helvétique.

Le 18 février 1969: quatre ressortissants de pays arabes s'attaquent à un appareil de la compagnie israélienne El-Al sur l'aéroport de Kloten, avec 29 passagers à bord. Une cinquantaine de coups de feu sont tirés, six personnes blessées. Le pilote succombera par la suite à ses blessures. Un des attaquants est tué par les forces de sécurité israéliennes, les trois autres arrêtés.

Le 6 septembre 1970: des Palestiniens détournent un DC-8 de Swissair et un Boeing 707 de TWA sur l'aéroport de Zerka en Jordanie. Un DC-10 de la BOAC britannique est détourné au même endroit trois jours plus tard. Le 12 septembre, les Palestiniens font exploser les trois appareils après avoir relâché les passagers, en échange de la libération d'activistes palestiniens.

Le 17 avril 1972: un DC-9 de Swissair assurant la liaison Genève - Rome est détourné. La police maîtrise le pirate, qui voulait voir le Pape. Les 20 otages sont libérés.

Le 1er décembre 1973: un jeune homme de 18 ans tente de détourner un DC-8 de Swissair parti de Zurich vers New York via Genève. Il est arrêté après l'atterrissage à Genève.

Le 14 mars 1977: un avion détourné de la compagnie espagnole Iberia atterrit à Kloten. L'appareil, avec 38 passagers à bord, faisait route vers Palma de Majorque depuis Barcelone. Après avoir erré avec l'appareil pendant deux jours, le pirate est maîtrisé à Kloten.

Le 25 août 1978: un Boeing 707 de TWA atterrit à Cointrin en provenance de New York avec 89 personnes à bord. Un individu menace de faire sauter l'appareil avec deux bombes placées dans la soute de fret. A la fin de son ultimatum - le pirate exigeait notamment la libération de Rudolf Hess, ancien dauphin d'Hitler - tous les passagers et membres de l'équipage quittent l'avion, sains et saufs.

Le 6 août 1979: trois pirates, déserteurs de la Légion étrangère espagnole, atterrissent à Genève à bord d'un DC-9 de la compagnie Iberia. Seul l'équipage se trouve encore dans l'avion à son arrivée à Cointrin, les 22 passagers ayant été libérés à Lisbonne. Les pirates sont arrêtés à leur arrivée à Genève.

Le 8 décembre 1980: un Boeing 727 de Libyan Airlines, acheminant 53 personnes de Zurich à Tripoli, est détourné sur Genève- Cointrin. Le détournement prend fin après des escales à Athènes, Rome et Beyrouth.

le 27 août 1983: quatre pirates de l'air détournent un appareil d'Air France qui se rendait de Vienne à Paris. Quelques heures après l'atterissage à Genève-Cointrin, 37 des 111 passagers sont libérés. L'avion poursuit sa route vers Catane, Damas et Téhéran. Les derniers otages sont libérés le 31 août.

le 7 mars 1984: un appareil d'Air France avec 62 passagers à son bord, assurant la liaison Francfort- Paris-Roissy, est détourné sur Genève-Cointrin. Les pirates de l'air sont maîtrisés par les hommes du service de sécurité de l'aéroport.

Le 31 juillet 1984: un Boeing 737 d'Air France, avec 58 personnes à son bord, est détourné sur Genève-Cointrin par trois pirates de l'air alors qu'il effectuait la liaison Francfort-Paris- Roissy. L'avion poursuit sa route vers Téhéran, où les pirates de l'air mettent un terme à leur opération.

Le 24 juillet 1987: le pirate de l'air libanais Mohamed Hussein Hariri, membre du Hezbollah, détourne un DC-10 d'Air Afrique avec 119 passagers et 15 membres d'équipage. L'appareil se rendait de Brazzaville (Congo) à Paris. Après une étape à Rome, le pirate armé et équipé d'explosifs réussit à pénétrer dans le poste de pilotage.

Il exige du pilote qu'il mette le cap sur Beyrouth. Faute de carburant, celui-ci doit poser à Genève, où la police interdit la poursuite du vol. Après un ultimatum sans succès, Hariri abat un passager français, avant d'être maîtrisé. En 1989, Hariri est condamné par le Tribunal fédéral à la réclusion à vie pour prise d'otage et assassinat.

Le 3 septembre 1995: un avion de la compagnie française Air Inter reliant Palma de Majorque (Espagne) à Paris-Orly avec 300 personnes à bord est détourné sur Genève-Cointrin par un Espagnol de 33 ans, qui menace de faire sauter l'appareil. Le pirate de l'air est un déséquilibré, qui voulait protester contre les essais nucléaires français. Les passagers et l'équipage sont évacués sains et saufs.

Le 17 février 2014: un appareil de la compagnie Ethiopian Airlines reliant Adis-Abeba à Rome est détourné sur Genève-Cointrin par le copilote de l'avion. Celui-ci demande l'asile politique. Tous les passagers sont évacués sains et saufs.

(ats)