Indignés

30 décembre 2011 13:09; Act: 30.12.2011 14:45 Print

La Ville de Genève ne fixe pas d'ultimatum

Les Indignés genevois qui campent au parc des Bastions devraient en principe plier bagage samedi, leur autorisation d'utiliser le domaine public arrivant à échéance.

Sur ce sujet
Une faute?

La Ville de Genève a toutefois promis de ne pas se montrer trop tatillonne à leur égard.

«Il s'agit d'un délai élastique», a souligné vendredi Rémy Pagani, conseiller administratif de la Ville de Genève et responsable du Département des constructions et de l'aménagement. L'exécutif municipal discutera du dossier des Indignés et réexaminera la question à la rentrée.

Les Indignés ont la possibilité de renouveler leur demande d'autorisation d'utilisation du domaine public. Pour l'instant, «nous n'avons rien reçu», a fait savoir M. Pagani, mais les démarches pourraient parfaitement être entreprises par les militants au début du mois de janvier.

La Ville de Genève devrait se montrer tolérante à l'égard des Indignés tant que ceux-ci respectent le site où sont érigées leurs tentes. «Je suis passé dernièrement à côté du camp, et il est à peu près organisé», a noté M.Pagani, affirmant n'avoir pas vu de déchets qui traînaient.

(ats)