Record

25 juillet 2014 10:29; Act: 25.07.2014 10:42 Print

La crue du Rhin gêne le nageur de l'extrême

Ernst Bromeis a entamé la descente du Rhin de sa source grisonne à son embouchure aux Pays-Bas. Jeudi il a quitté Bâle et fait son entrée en Allemagne.

storybild

Ernst Bromeis a passé jeudi sous le pont des trois pays non loin du centre de Bâle. (Photo: D. Meddens)

Sur ce sujet
Une faute?

Le 7 juillet dernier, Ernst Bromeis, 46 ans, s'est lancé le défi de rallier les Pays-Bas en nageant dans le Rhin de sa source à son embouchure. Sur ce périple de 1247 kilomètres, il n'est pas seul. Quatre personnes l'accompagnent. Il s'agit d'un capitaine ayant navigué sur le Rhin et d'une personne en canoé. Une cinéaste immortalise l'exploit et la quatrième s'occupe de la logistique de l'expédition.

427 kilomètres déjà parcourus

«Ces derniers jours, j'ai pu bien avancer» confie le nageur grison. Il a du reste déjà parcouru 427 kilomètres. Jeudi il a fait étape à Breisach (All) après avoir nagé sur 45 kilomètres dans la journée. En mai 2012, le Grison avait du justement stopper le même défi dans cette ville allemande située à une soixantaine de kilomètres de Bâle, non loin de Colmar (F) et de Fribourg-en-Brisgau (All) pour des raisons de santé causées par les températures trop basses du fleuve.

Arrêt à Bâle à cause de la crue

Mercredi, Ernst Bromeis a fait une pause à Bâle. «Le Rhin était encore plus violent que d'habitude et m'a obligé à me concentrer et à faire beaucoup d'efforts» confie le nageur. Actuellement c'est la température des flots qui est la plus importante. «L'eau est un peu plus chaude que la première semaine, mais quelques degrés de plus ne feraient pas de mal pour l'équilibre énergétique du corps» poursuit-il.

(vh/jbm)