Suisse

06 janvier 2014 10:59; Act: 06.01.2014 11:47 Print

La drosophile du cerisier bien implantée

La petite mouche qui menace les cultures d'arbres fruitiers s'est à nouveau manifestée dans tout le pays en 2013. Les premières captures ont même été effectuées cinq semaines plus tôt que l'année précédente.

Une faute?

La drosophile à ailes tachetées (drosophila suzukii) a été signalée en Suisse pour la première fois en 2011. La dangerosité de ce ravageur menace aussi bien les jardiniers amateurs que les professionnels. Les petits fruits sont particulièrement touchés.

Comme en 2012, l'insecte a été repéré l'an dernier sur tout le territoire, relève lundi Agroscope dans un communiqué. Un réseau national de surveillance par piégeage permet de suivre semaine par semaine l«évolution de la drosophile. Une carte de la situation dans chaque canton a été actualisée chaque semaine sur le site www.drosophilasuzukii.agroscope.ch.

Les mesures préventives d«hygiène dans les cultures et le piégeage de masse permettent de réduire ou de retarder les attaques du ravageur. Il s'agit notamment de cueillir les fruits à intervalles assez courts afin d'éliminer les fruits trop mûrs, dont raffolent les petites mouches. Les fruits abîmés et tombés devraient être ramassés et détruits.

Ces mesures peuvent être complétées par un piégeage de masse, constitué d'une barrière de pièges à 2m d'intervalle autour des parcelles à protéger. La lutte chimique doit être envisagée si ces deux mesures ne suffisent plus.

(ats)