Berne

17 juillet 2014 13:28; Act: 17.07.2014 17:19 Print

La faîtière des Jenisch de Suisse pas représentative

La Coopérative de la roue de la grand-route, l'organisation des Yéniches mise en cause pour sa gestion des subventions fédérales, «n'est pas représentative» de ce peuple.

Sur ce sujet
Une faute?

Les dirigeants de l'organisation n'ont pas été élus par les gens du voyage, affirme en outre le Mouvement des voyageurs suisses (MVS), une autre association. «La grande majorité des Yéniches de Suisse n'a jamais vu la couleur des subventions versées» par l'Office fédéral de la culture (OFC), a asséné jeudi devant les médias réunis à Zurich Claude Gerzner, porte-parole du MVS. Des fonds touchés non seulement par la Coopérative de la roue de la grand-route, mais aussi par la fondation Assurer l«avenir des gens du voyage suisses.

Les enveloppes fédérales ne sont en outre pas utilisées à bon escient, dénonce Mike Gerzner, président du MVS qui regroupe quelque 5000 Yéniches, sur un total de 35'000. Plutôt que de créer des aires de séjour et de transit pour les gens du voyage, les bénéficiaires les dépensent pour des «projets qui ne servent à rien».

«Pas besoin de subventions»

«Les prestations pour lesquelles ces montants sont accordés ne sont souvent pas réalisées», complète Reto Moser, secrétaire. «Nous n'avons d'ailleurs pas besoin de subventions. Juste d'emplacements avec de l'eau et de l'électricité. Et nous voulons être intégrés aux discussions avec la Confédération», souligne Mike Gerzner.

Depuis sa création en novembre 2013, le Mouvement des voyageurs suisses a contacté l'Office fédéral de la culture pour attirer son attention sur la situation: «mais sans succès jusqu'ici», selon le porte-parole Claude Gerzner.

Pour protester contre cet état de fait «qui dure depuis longtemps», de nombreux Yéniches avaient manifesté en avril à Berne. Ils y avaient occupé l'emplacement réservé aux visiteurs de la foire de printemps.

OFC: «Jamais constaté d'irrégularités»

L'OFC n'a, dans les années précédentes, «pas constaté d'irrégularités dans les comptes de la Coopérative de la roue de la grand-route», réagit auprès de l'ats Anne Weibel, porte-parole de l'office. En 2013, une instance externe de révision n'avait pas non plus relevé de problèmes. «Une enquête approfondie est en cours pour les comptes 2014», rappelle Mme Weibel.

Trois séances entre l'OFC et le Mouvement des voyageurs suisses ont en outre eu lieu depuis le début 2014. Et la nouvelle association est intégrée au réseau des organisations des gens du voyage, auquel participe aussi l'Office fédéral de culture, souligne la porte-parole de l'office.

Près de 270'000 francs

A travers cette conférence de presse, le Mouvement des voyageurs suisses réagit à l'information publiée mercredi au sujet de la Coopérative de la roue de la grand-route. Celle-ci se trouverait en difficulté financière à cause de son président qui se serait largement servi dans la caisse, affirme le magazine alémanique «Beobachter». L'OFC examine actuellement ces reproches.

L'office fédéral avait déjà été informé le 20 juin de la mauvaise santé des comptes de l'organisation dans le cadre d'un examen semestriel. La Coopérative de la roue de la grand-route reçoit 264'800 francs de subventions pour 2014.

Fin juin, le Conseil fédéral a annoncé vouloir former un groupe de travail. Ce dernier devrait se pencher sur la problématique des Yéniches et autres gens du voyage. Il s'agira entre autres de régler la question des aires de séjour et de transit.

(ats)