Suisse

10 décembre 2019 15:07; Act: 10.12.2019 17:31 Print

La franchise de référence ne s'élèvera pas à 1500 fr.

Le Conseil national a rejeté une initiative parlementaire qui préconisait la hausse des franchises pour diminuer les primes.

storybild

Une franchise de référence fixée à 1500 francs provoquerait des augmentations de primes pour les assurés qui ont choisi une franchise peu élevée. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La franchise de référence ne devrait pas passer à 1500 francs. Le Conseil national n'a pas donné suite par 116 voix contre 26 et 45 abstentions à une initiative parlementaire de Philippe Nantermod (PLR/VS) qui proposait d'augmenter le montant de référence pour réduire les coûts des primes de l'assurance-maladie de base.

Une franchise de référence fixée à 1500 francs provoquerait des augmentations de primes pour les assurés qui ont choisi une franchise peu élevée à cause des coûts importants liés à leur état de santé. Les primes pour les personnes qui choisiraient une franchise à 300 francs augmenteraient en conséquence, a expliqué Benjamin Roduit (PDC/VS) au nom de la commission.

Cette situation est contraire au principe de solidarité qui constitue le fondement du système de l'assurance-maladie en Suisse. Ce modèle ne permet pas non plus de réduire les coûts. Ce seraient en premier lieu les assurés dont les coûts de la santé sont moindres qui opteraient pour une franchise plus élevée, ce qui aurait pour effet de diminuer les recettes, a relevé Benjamin Roduit.

Par ailleurs, la question d'une augmentation de la franchise a été débattue à plusieurs reprises au Parlement et plusieurs propositions en ce sens ont été rejetées, a-t-il rappelé.

Malgré l'introduction d'une franchise de référence à 1500 francs, les franchises de 300 ou 2500 francs pourront toujours être proposées, a répondu Philippe Nantermod. Son modèle entraînerait une baisse des primes pour les franchises moyennes et élevées. Une franchise de référence représenterait aussi un pas important vers davantage de responsabilité individuelle de la part des assurés.

Maladies chroniques

Dans la foulée, par 111 voix contre 76, les députés ont rejeté une deuxième initiative de Philippe Nantermod pour la création de programme de suivi des traitements pour les personnes souffrant de maladies chroniques. Selon une étude, 40% de ces patients ne se conforment pas au traitement qui leur est prescrit, ce qui met leur vie en danger et provoque des surcoûts annuels estimés à 4 milliards de francs à la charge du système de santé.

Il existe un fort potentiel d'économie dans le domaine des maladies chroniques, selon le libéral-radical valaisan. Par son initiative, il proposait que les personnes qui se conforment au traitement prescrit soient exemptées de la participation aux coûts. De nouvelles incitations sont nécessaires pour que les patients se tiennent au plan de traitement qui leur a été prescrit.

Une telle initiative engendrerait une charge de travail administratif supplémentaire, a expliqué Benjamin Roduit. Le Conseil fédéral planche en outre déjà sur plusieurs interventions.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tristan Lanier le 10.12.2019 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Le désastre de la LAMal

    Lors de l'introduction de la LAMal, la Conseillère fédérale Ruth DREHFUSS avait clairement annoncé que les primes de l'époque baisseraient. Dans les faits les primes n'ont fait qu'augmenter et les multiples gesticulations des responsables démontrent que le système n'a jamais été sous contrôle. Aujourd'hui des citoyens doivent même renoncer aux soins par manque de moyens financiers alors que les responsables s'octroient des salaires indécents. Une vraie honte.

  • Gégé le 10.12.2019 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas 5000.-

    Pourquoi ne pas la mettre à 5000.- comme ça les assurances pourront passer rapidement à 20 ou 30 milliard de fond de réserve et pourront ainsi récompenser mieux leurs chères actionnaires

  • guillotin le 10.12.2019 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    filsapapa

    Encore ce petit Nantermod pour aider ses potes assureurs qui le payent grassement...vive les lobbies ! Après les jeunes PLR pour une retraite à 67... ce groupe politique me fair vomir !

Les derniers commentaires

  • fabienne le 11.12.2019 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

    au moment de la votation les médecins disaient de voter non a la lamal, mais non il ne fallait surtout pas les écouter et voter oui. bravo a tous...

  • wep le 11.12.2019 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moutons

    Tout simplement j'appelle cela du vol avec l'accord du peuple et on vous met une bonne couche de vaseline pour mieux faire passer le tout

  • Còme Sébizar le 11.12.2019 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    pizzo

    La LAMal n'est rien d'autre que la version institutionnalisée, et de fait non punissable par la loi, du pizzo mafieux. On doit le payer pour "sa sécurité/protection" sous peine de représailles (poursuites, saisies etc. ou comme aux Grisons récemment refus de prendre en charge les soins vitaux d'un malade ayant entrainé sa mort). Aucune trace de l'"esprit solidaire", vendu aux citoyens par les partis politiques et sensé encadrer ce juteux secteur de l'économie privée.

  • Chris le 11.12.2019 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les toubibs?

    Ça commence chez le généraliste: on y passe 5 minutes pour un truc bénin et on est facturé pour 3 tranches de 5 minutes (Intro, traitement, conclusion). Ou on paie 20 balles pour renouveler une ordonnance sans même avoir vu le doc... Avec ce genre de truc permis par le Tarmed, certains médecins doivent totaliser des heures de boulot impressionnantes à la fin de la journée.

    • Gavi le 11.12.2019 08:11 Report dénoncer ce commentaire

      relativisons

      Alors pourquoi donc aller chez le médecin pour un « truc bénin » ? Et 20.- pour renouveler une ordonnance n'est pas excessif... cela prend facilement 10 minutes à l'assistante... soit 120.-/ de l'heure... bien moins que le tarif horaire facturé par les mécanos pour le service d'une voiture... il faut tout relativiser

    • luk le 11.12.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Gavi

      À force de relativiser on voit dans la M... qu'on se trouve.

    • John D. le 11.12.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

      @Gavi

      120.-/h pour taper des lettres ??? Je me suis trompé de métier...

  • Christophe le 11.12.2019 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    inutile

    qu'on propose surtout de pouvoir l'augmenter sans limite ou juste de rendre l'assurance facultative !!! Franchement être obliger de dépenser de l'argent dans une assurance qui ne me sers à rien ça fait un peu mal au c** quand même !

    • nefer68 le 11.12.2019 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Christophe

      bravo bon raisonnement... je vous souhaite effectivement de ne jamais en avoir besoin. regardez donc ce qui se passe là où l'assurance est facultative pour ne pas les citer, les USA... réfléchissez !!! et petit rappel je ne pense pas que vous ayez une immunité totale ni l'immortalité.

    • gege le 11.12.2019 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Christophe

      Exactement, facultative, de toute façon il y a plus que les personnes aisées qui peuvent l'utiliser.

    • tutu le 11.12.2019 12:31 Report dénoncer ce commentaire

      Vive les USA hein

      Euh ouais pourquoi pas? Mais je te garantis à 100% que t'as pas intérêt à tomber malade! Le coût pour certaines maladies dépasse les 100'000 chf par an. Bonne chance... Mon traitement à lui seul me coûte 70'000 chf par an. C'est simple sans la Lamal, je serai sans traitement et donc à l'AI, tout comme des dizaines voire des centaines de milliers d'autres personnes qui ne seraient plus capables de bosser. Je vous laisse juste imaginer combien vous allez cotiser par mois.