Criminels étrangers

28 octobre 2010 14:58; Act: 28.10.2010 15:09 Print

La gauche vaudoise pour le double non

La gauche vaudoise fait bloc contre l'initiative de l'UDC et le contre-projet soumis le 28 novembre au peuple.

Sur ce sujet
Une faute?

Elle a appelé jeudi à voter deux fois non, dénonçant des textes aux relents de «surenchère électoraliste».

Côte à côte, les Verts, le POP et le Parti socialiste rejettent l'initiative demandant le renvoi des criminels étrangers ainsi que le contre-projet. Entre «la peste et le choléra», la seule réponse «raisonnable» est de dire deux fois non, a affirmé le député écologiste Raphaël Mahaim.

Absurde et condamnable

Il faut «refuser ce débat populiste». L'initiative de l'UDC rappelle «les pires régimes qu'a connus notre planète» et l'automaticité du renvoi est tout simplement «absurde». Le contre- projet n'est lui qu'»une transcription juridiquement correcte» et se révèle même «plus dur» que l'initiative sur certains points, selon lui.

Cesla Amarelle, présidente du Parti socialiste vaudois, a mis en garde contre les graves menaces que contient l'initiative envers l'ordre public international. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le principe du non-refoulement face à la barbarie est essentiel. «On est en train d'attaquer des valeurs fortes» lorsque des expulsions de manière automatique sont évoquées, selon Cesla Amarelle.

Contre les pauvres

Pour renvoyer quelqu'un, il faut des accords de réadmission, a-t- elle rappelé. Elle a dénoncé «les effets d'annonce» du conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba dans ce domaine, alors que «la prison de Frambois déborde de cas vaudois» qui ne peuvent pas être expulsés.

Vice-président du POP, Julien Sansonnens a fustigé les délits absents de la liste de l'UDC. Fraude ou évasion fiscales ne sont pas retenues par ce parti qui se profile comme celui «du capital» en Suisse. L'UDC «attise la haine contre les étrangers pauvres» mais accueillent les délinquants économiques.

Pas de mauvaise tactique

Interrogée sur le choix de certains à gauche de voter pour le contre-projet afin de priver l'UDC d'une victoire prévues par les sondages le 28 novembre, la conseillère nationale Ada Marra a refusé cette tactique, «ne voyant pas en quoi ça va faire battre l'UDC». Le contre-projet «n'est pas crédible» et il ne faut «pas se diviser à l'interne», a souligné la socialiste.

Accepter le contre-projet c'est au fond «légitimer les demandes de l'UDC», ce qui est inacceptable, a renchéri Raphaël Mahaim. Ada Marra a enfin appelé les binationaux à se lancer dans la bataille pour que le «non» l'emporte dans les urnes.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Hinara le 30.10.2010 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    hypocrisie

    C'est pas parce qu'un texte est mal écrit que ca vous empèche de réfléchir tout seul. C'est trop facile de dire que les étrangers sont tous les criminelles de nos rues. Vous pensez vraiment qu'ils sont partit de chez eux pour être criminel en Suisse? La plupart d'entre eux sont traité comme de la merde par des gens comme vous. Ils sont le produit de notre société. A nous d'assumer!!! NON/NON!!!

  • Martine le 31.10.2010 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais argument de la droite

    Les prisons ne seront pas désengorgées : le texte de loi prévoit que le criminel essuye sa peine en Suisse avant d'être renvoyé. 2xNON le 28 novembre pour un respect des droits humains fondamentaux.

  • Paulus le 28.10.2010 19:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule gauche-verte

    La gauche continue de cautionner et de couvrir les criminels étrangers, bravo au clan Marra! Nous on en a marre de cette gauche et de ses vers de terre. Le vers est dans le fruit, c'est trop tard pour le sauver écrasons le. C'est justement pour lutter contre cette barbarie qu'il faut dire oui à l'UDC. Cette ridicule Ada Marra veut appeler les binationaux à la rescousse? C'est d'un ridicule!!!

Les derniers commentaires

  • citoyenne le 02.11.2010 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    solution ou illusion ?

    Comment est-il possible de croire que l'initative sur les renvois propose de réelles solutions ? Les causes de la criminalité ne vont pas disparaître parce que des personnes ayant commis des délits seront expulsées. Qui va remplacer les dealers de nationalité étrangère ? Des dealers suisses ? Croyez-vous vraiment qu'il sera possible d'expluser les criminels provenant de l'UE ?

  • Suisse le 01.11.2010 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Où sont les vrais suisses ?

    Je salue les vrais Suisses qui voteront de manière intelligente et donc oui à l'initiative! Beaucoup d'arguments exprimés mais le vote tranchera! Merci

    • Bob le 02.11.2010 10:29 Report dénoncer ce commentaire

      Suisse ?

      C'est quoi être un vrai suisse ? Alors...

  • Martine le 31.10.2010 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais argument de la droite

    Les prisons ne seront pas désengorgées : le texte de loi prévoit que le criminel essuye sa peine en Suisse avant d'être renvoyé. 2xNON le 28 novembre pour un respect des droits humains fondamentaux.

  • Bob le 30.10.2010 17:10 Report dénoncer ce commentaire

    Savoir voter !

    Pour être un vrai citoyen, une vraie personne capable de voter, c'est à dire de prendre une décision concernant un sujet, il faut s'informer et réfléchir, le vote s'effectue par la raison et non par les émotions.

    • Pastorius/Alain le 11.11.2010 09:04 Report dénoncer ce commentaire

      Savoir voter

      Bravo à Bob pour sa remarque qui reste d'actualité. Il aurait fallut faire de même lors du vote sur le chanvre (pas merci à M. Ruey qui en avait fait des tonnes et 2/3 des suisses sont tombés dans le panneau !)

  • Bob le 30.10.2010 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Le cas suivant pourra exister !

    La double peine existe déjà dans le Constitution suisse ! Un criminel étrangers peut déjà être renvoyer. Cette initiative vise donc à rendre la chose systématique. Exemple : Accident de voiture, omicide involontaire, plus de 1 ans de prison, famille entière qui avait un permis C renvoyée dans un pays dont il ne parle pas la langue, enfant et parents né en suisse et ayant fait ces écoles ici !