Suisse

04 avril 2019 10:09; Act: 04.04.2019 11:07 Print

La justice enquête sur le scandale Green Cross

La fondation Green Cross n'arrive pas à faire la lumière sur ses comptes 2017. Des plaintes ont été déposées contre l'ex-directrice et contre le président, le conseiller national Martin Bäumle.

storybild

Martin Bäumle (Verts'Lib/ZH) est également visé par une plainte désormais. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le scandale Green Cross intéresse désormais la justice. Outre une plainte de la fondation contre son ex-directrice peu avant Noël 2018 pour gestion déloyale, une deuxième plainte a été déposée à la mi-mars contre la directrice mais aussi contre le président, le conseiller national Martin Bäumle, explique le «Tages-Anzeiger».

L'ex-président de Verts'Libéraux dirige depuis 2013 Green Cross Suisse, basé à Zurich et depuis 2017, il assure l'intérim de l'association faîtière Green Cross International à Genève. Depuis l'automne 2018, il dirige également Green Cross Suisse après la démission de sa dirigeante à la fin août.

Le ministère public du Canton de Zurich est chargé de l'enquête sur des irrégularités constatées dans les comptes 2017 de la fondation suisse. Et selon Martin Bäumle, qui est également chargé des finances de la ville de Dübendorf (ZH), il s'agit de cinq millions qui se sont volatilisés.

Créée par Mikhaïl Gorbatchev

Green Cross International, ou Croix Verte internationale, a été créée en 1993 par Mikhaïl Gorbatchev à la suite de la conférence sur l'environnement des Nations unies à Rio. L'ONG s'engage au niveau international pour la gestion des dommages causés par des catastrophes industrielles comme Tchernobyl, pour l'élimination des sites contaminés datant de la Guerre froide et la prévention de nouveaux conflits.

L'organisation est présente dans trente pays. L'an dernier, la section suisse a récolté 13 millions de francs de dons et comptait 51'700 membres. Ses objectifs sont soutenus par le groupe parlementaire Green Cross, composé de 28 conseillers aux Etats et d'une centaine de conseillers nationaux, tous partis confondus.

(smk)