Animaux

15 octobre 2019 13:30; Act: 15.10.2019 14:05 Print

La justice sévit contre un Bernois et ses 40 chats

Tout amoureux des chats qu'il était, un Bernois a été condamné à ne plus s'occuper à l'avenir que de six félidés.

storybild

Six chats, ça va, mais 40 chats, bonjour les dégâts! (Photo: Keystone)

Une faute?

Un ami des animaux domicilié dans le canton de Berne devra réfréner son amour pour les chats. Il ne pourra pas en détenir plus de six, a décidé le Tribunal administratif bernois. Par le passé, cet homme avait accueilli plus de 40 félins, mais il était constamment dépassé par la charge de travail

En 2014, le Service vétérinaire cantonal bernois avait constaté, lors d'une visite de l'appartement de cet homme, de graves lacunes en matière de protection des animaux. Le logement était souillé avec des excréments, des animaux souffraient de malnutrition et se reproduisaient de façon incontrôlée.

Quelque 40 chats ont pu être capturés pour être placés ailleurs. Les autorités ont prononcé à l'encontre de cet homme une interdiction de détenir des chats pour une durée indéterminée. Au printemps 2018, il a toutefois obtenu le feu vert pour détenir quatre matous et deux chattes castrées.

Mais pour cet homme, c'était bien insuffisant. Raison pour laquelle il a fait recours auprès du Tribunal administratif cantonal bernois. Mais cette instance a souligné dans un jugement publié mardi qu'à son avis quatre chats auraient été déjà bien assez. Le recourant peut maintenant s'adresser au Tribunal fédéral.

(nxp/ats)