Suisse

17 juillet 2019 17:22; Act: 18.07.2019 15:55 Print

La majorité du bio est vendu dans du plastique

Chez les grands distributeurs, les aliments bio sont en grande partie emballés dans du plastique, au contraire des produits conventionnels.

storybild

Les enseignes suisses justifient ce paradoxe afin de protéger les produits et d'éviter le gaspillage alimentaire.

Sur ce sujet
Une faute?

Les produits biologiques en Suisse ne sont quasiment disponibles que dans des emballages en plastique. Un test montre que 84% des légumes bio sont vendus dans du plastique. Le bilan est - paradoxalement - meilleur pour les produits conventionnels.

Dans dix commerces de Bâle et de Berne, la Fondation alémanique pour les consommateurs a acheté 221 concombres, tomates, carottes, poivrons et pommes, a-t-elle annoncé mercredi. Résultat: 54% des produits, bio ou conventionnels, sont proposés dans du plastique.

Un fait particulièrement agaçant pour les consommateurs soucieux de l'environnement: le taux de plastique est de 44% pour les fruits et légumes cultivés de manière conventionnelle et carrément de 84% pour les produits bio. Migros, Lidl et Denner emballent même tous leurs produits examinés dans du plastique. Chez Coop, 78% sont concernés et chez Aldi 63%.

Pour les produits conventionnels, Coop recourt le moins au plastique (21%), suivi de Migros (47%), Lidl (50%) et Aldi (60%).

La fondation n'a pas rencontré d'alternatives au plastique, comme des filets en cellulose ou du carton à base d'herbe. Et seuls Migros et Coop proposent des sachets à usage multiple. Ces derniers n'apportent toutefois pas grand-chose si les légumes et les fruits sont déjà emballés dans du plastique.

Les commerçants s'expliquent

Migros explique que l'objectif est de doubler la vente de légumes et fruits bio en vrac. Aujourd'hui déjà, de nombreux produits bio sont proposés sans emballage. comme les nectarines, les avocats, les oranges ou les mangues.

Mais la priorité est de protéger les produits et d'éviter le gaspillage alimentaire. Les produits en vrac sont souvent touchés, examinés et remis dans les étalages. Pour cette raison, Migros se voit contrainte d'emballer certains produits.

De plus, il faut atteindre un certain chiffre d'affaires pour les produits en vrac: si un fruit reste trop longtemps dans l'étalage, il y a risque de gaspillage alimentaire. Le grand distributeur examine le recours à du matériel recyclé: ainsi, la plupart des barquettes protégeant les baies et les petits fruits sont déjà constitués de pet recyclé.

Coop s'engage également à proposer où c'est possible des fruits et légumes en vrac ou dans des emballages écologiques. Mais réduire l'utilisation du plastique de façon durable est un long processus, explique l'entreprise. Les alternatives doivent être globalement plus écologiques que les solutions actuelles et ne pas créer encore plus de gaspillage alimentaire à cause de la durabilité plus courte des produits.

«Elastitag»

Coop a adopté l'étiquetage par «Elastitag» pour certains produits, un ruban élastique muni d'une étiquette, qui évite beaucoup de plastique, poursuit l'entreprise. Le film plastique qui servait par exemple d'emballage au fenouil bio a été remplacé par un petit autocollant. Pour les oignons et l'ail bio, les filets en nylon ont fait place à la cellulose et les pommes et poires de la gamme Naturaplan sont vendues dans du papier fabriqué à base d'herbe.

Enfin, Denner explique lui aussi se pencher sur la problématique du plastique. Comme les deux autres grands distributeurs, il justifie le recours au plastique par la nécessité de protéger les produits d'une trop rapide altération et par là d'éviter le gaspillage.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pei-Wei le 17.07.2019 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bla bla bla

    Je pense qu'ils cherchent surtout à éviter que les clients passent les produits bios au prix des non-bios aux caisses automatiques. Les emballages plastiques permettent de les différencier et de ne pas les mélanger. Il faut cependant trouver une alternative au plastique et de toute urgence.

  • Laurent le 17.07.2019 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    Les Rois du Green waching

    Coop et Migros ne sont pas la solution. Ils font partie du problème. Privilégiez les petits commerces ou les épiceries en vrac

  • Albert le vert le 17.07.2019 17:54 Report dénoncer ce commentaire

    Retour aux sources

    Ne vous faites pas blouser par le soit disant bio de ces grandes surfaces. Ils ont en fait une marque pour continuer a nous vendre de la m.... Cherchez un producteur local qui n'a pas forcément de label a grand coup de paperasse mais qui vous vendra des produits de qualité et de saison. Ou mieux, consacrez un bout de votre gazon pour un jardin. Fitness, psychotherapie et bonne alimentation tout en un !

Les derniers commentaires

  • La Zone le 19.07.2019 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lol

    Du bio qui débarque du Brésil et des4 coins du monde pour moi c'est pas du bio. Du bio serait qu'ils achètent leur produit à Pierre l'agriculture du coin et non à Pedro

  • nickyb le 18.07.2019 17:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bio bio à voir déjà !

    Quel bio ? franchement ? plastique ou pas, et ont certain de se que l on achète ? pour le plastique, il faut rapidement trouver une solution pour l irradiquer de manière définitive de toute sorte de produit !

  • Ced le 18.07.2019 16:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dès ce jour, je consomme plus responsable qu'hier

    Faite comme moi boycoter les grandes surfaces et privilégier les petits commerces bio en self service ou au marché ou des petites épiceries bio Pas d'excuses , ...Si on veut on peux ......= être cohérent et responsable ..... Allez courage et bravo d'avance pour vos gestes responsable

    • La Zone le 19.07.2019 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ced

      Qui dit que ce que tu achète est vraiment bio ?

  • La barbe le 18.07.2019 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Indigestion

    Mais arrêtez avec votre bio! C'est de la connerie,ça permet surtout d'augmenter les prix. Le climat,le bio ,le machin,le truc,les vélos électriques avec des pneus à base de pétrole....etc. Quelle bringue.

  • Fantômette Genevoise le 18.07.2019 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Solution miracle évidente

    Consommons moins, dans tous les domaines. Exit le plus dont nous n'avons pas besoin et le superflu qui nous encombre. Et tous les domaines se régulerons mieux, comme par enchantement. Visons ce qui est juste et essentiel. La Planète et l'Humanité seront soulagés.