Etude

24 octobre 2012 08:13; Act: 24.10.2012 10:51 Print

La malbouffe nuit autant aux bébés que la clope

par Simona Marty/Olivia Fuchs - Manger trop gras ou trop sucré pendant la grossesse est aussi dangereux pour le bébé que fumer, selon une récente étude espagnole.

Une faute?

Les femmes qui consomment régulièrement des frites, des chips ou des biscuits pendant la grossesse nuisent à la santé de leur enfant. Et cela autant que si elles fumaient tous les jours, révèle une récente étude du Centre espagnol de recherche en épidémiologie environnementale (CREAL). Pas moins de 1100 femmes enceintes originaires du Danemark, de l'Angleterre, de la Grèce, de la Norvège et de l'Espagne ont participé à l'enquête.

Danger de l'acrylamide

Les nouveau-nés, dont la mère a mangé beaucoup de frites pendant la grossesse, étaient plus légers et avaient un plus petit crâne. L'acrylamide, une substance qui se forme naturellement lorsqu'on porte à haute température des aliments riches en hydrates de carbone, en est la cause. «L'acrylamide et la cigarette ont les mêmes effets sur le poids des nouveau-nés», a expliqué au «Telegraph» John Wright, chercheur auprès de l'Institut Bradford. L'expert rappelle qu'un faible poids à la naissance pouvait avoir plusieurs répercussions négatives sur le bébé. «Plus tard, ces enfants risquent de souffrir de maladies cardio-vasculaires, du diabète ou de l'ostéoporose», confirme la directrice de l'étude, Marie Pedersen. Le conseil des experts: «Les femmes enceintes devraient éviter au maximum de manger des frites.»

La Suisse est un peu plus modérée quand il s'agit de faire ce genre de recommandations. Une brochure d'informations de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) informe que l'acrylamide n'avait pas d'effets nocifs spécifiques sur les enfants à naître. «Nous allons lire les résultats de l'étude avec attention. S'il le faut, nous allons adapter nos conseils en la matière», a affirmé Omar Zoller de l'OFSP.