Enfant tué à Bâle

20 août 2019 12:00; Act: 20.08.2019 13:15 Print

Libérer la septuagénaire serait trop risqué

Le Tribunal fédéral ne veut pas entrer en matière sur la détention préventive d'une septuagénaire qui avait tué avec un couteau un jeune enfant à Bâle.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La femme qui a tué un enfant de 7 ans en mars à Bâle reste en préventive. Le Tribunal fédéral n'est pas entré en matière sur le recours déposé contre la prolongation de sa détention. Cette septuagénaire avait frappé le bambin d'un coup de couteau à la gorge.

La femme, âgée de 75 ans, avait été arrêtée dans les heures qui avaient suivi le crime et placée en préventive. Après trois mois, le Tribunal des mesures de contrainte a décidé de prolonger cette détention jusqu'au 1er novembre.

Le Tribunal d'appel de Bâle-Ville a rejeté le recours de la justiciable contre cette mesure. Il a invoqué le risque de récidive pour motiver sa décision, ainsi qu'il ressort d'un arrêt du Tribunal fédéral publié mardi.

De son côté, le Tribunal fédéral n'est pas entré en matière sur le recours de la septuagénaire. Il a estimé que celui-ci n'était pas suffisamment motivé.

Le Ministère public bâlois mène une enquête pénale pour meurtre, voire assassinat, comme le précise le Tribunal fédéral. Peu après les faits, des doutes étaient apparus sur la capacité de discernement de l'auteure. Le Parquet a donc ordonné une expertise psychiatrique. (arrêt 1B_391/2019 du 9 août 2019)

(nxp/ats)