Aide sociale

06 février 2011 09:21; Act: 06.02.2011 15:46 Print

La moitié des bénéficiaires a moins de 25 ans

Parce qu’ils ne disposent pas de la formation nécessaire, 30'000 jeunes adultes ne trouvent pas d’emploi après l’école. 44% ont moins de 25 ans.

storybild

La plupart des jeunes adultes à l'aide sociale le sont en raison de leur manque de formation. (Photo: Keystone)

Une faute?

Une étude menée par le professeur bernois Robert Fluder le démontre: 44% de tous les bénéficiaires de l’aide sociale en Suisse ont moins de 25 ans, ce qui correspond à près de 30 000 individus de la classe d’âge des 18 à 25 ans. «C’est nouveau qu’autant de jeunes adultes dépendent de l’aide sociale», déclare Robert Flunder à «Der Sonntag».

D’autres chiffres viennent étayer ce constat inquiétant: 52% des personnes entre 18 et 25 ans qui ont bénéficié de l’aide sociale en 2006, ne disposent pas d’autres revenus. 15 000 jeunes adultes vivent donc exclusivement de ce qu’ils touchent de l’aide sociale. Chez 14%, l’aide sociale fournie correspond à une somme entre 75% et 99% de leur revenu.
Plus inquiétant encore: 15%, c’est-à-dire chaque sixième bénéficiaire, provient d’une famille dont un des membres est déjà à l’aide sociale.

«Cooling out»

Parmi les raisons évoquées pour expliquer ce phénomène social, les spécialistes avancent en premier lieu celle du manque de formation. Il s’agit le plus souvent de jeunes n’ayant pas achevé leur scolarité obligatoire ou qui ont interrompu, à un moment ou à un autre, leur formation professionnelle. Ce phénomène est désigné par l’expression anglaise «cooling out», qui veut dire «se mettre au frais».
La plupart des jeunes adultes entre 18 et 25 ans au bénéfice de l’aide sociale sont au chômage ou bénéficient d’un petit salaire occasionnel. Selon l’étude bernoise, un tiers fait partie des «inactifs», c’est-à-dire ceux qui ne travaillent pas et qui ne cherchent pas d’emploi non plus.

(rga)