Suisse

03 janvier 2016 12:17; Act: 03.01.2016 12:30 Print

La numérisation menace des milliers d'emplois

Employés de bureau, caissiers, bouchers, personnel de réception, postiers, comptables et laborantins: tous ces emplois seront automatisés à l'avenir avec une probabilité de plus de 90%.

storybild

Le travail plus qualifié ne nécessitera plus que quelques personnes dans vingt ans. (Photo: Keystone/Image d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

D'ici vingt ans, en raison de la numérisation de la société, la moitié des emplois actuels pourraient avoir disparu aux Etats-Unis. En Suisse plusieurs centaines de milliers d'emplois seraient en danger, selon une étude de l'Université d'Oxford, dont fait état la NZZ am Sonntag.

Les employés de bureau figurent parmi les professions les plus menacées par le phénomène de la numérisation. La Suisse compte quelque 284'000 employés de commerce et 48'000 comptables.

L'automatisation ne va pas seulement faire disparaître des emplois, mais également libérer du temps pour d'autres activités. Par exemple, des employés de commerce pourraient effectuer principalement des tâches trop complexes pour être automatisées ou qui impliquent des contacts personnels et des compétences sociales.

Analyse des données

Alors que ce sont surtout les activités de routine qui ont été automatisées durant les dernières décennies en raison des progrès techniques, le travail plus qualifié ne nécessitera plus que quelques personnes dans vingt ans. Selon le scénario des chercheurs d'Oxford, les logiciels et les machines s'occuperont de gérer les données personnelles, de la gestion du stockage et d'établir des bilans.

Un des moteurs de cette quatrième révolution industrielle sera l'analyse des données. L'ordinateur Watson du groupe informatique américain IBM reconnaît d'ores et déjà la langue et les images. Il classe facilement des données non structurées, telles que les courriels, des études et des données sur la santé.

L'assureur Swiss Re a été la première entreprise helvétique à utiliser Watson, afin d'évaluer les risques ou les dommages. La révolution numérique sera un des points forts du prochain Forum économique mondial (WEF) de Davos (GR), qui aura lieu du 20 au 23 janvier.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cyntia le 03.01.2016 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    Emploi

    Que de bonnes nouvelles... De toutes manières pour les employeurs il n y a aucun sentiment. Ils n en n ont rien à cirer qu'un employé ait ou non de la famille. Nous ne sommes que des pions.

  • Bernard Marchand le 03.01.2016 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Mondialisation

    L'Homme se détruit tout seul avec sa mondialisation et sa technologie ... et il faut faire entrer encore plus de gens en Suisse, on en a besoin, sauf que lorsque tout sera automatisé on en fera quoi ? Bref, on sera plus au chômage et les crises commenceront, logement, sociaux ...

  • Delporto le 03.01.2016 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des robots, du profits et des pertes humaines

    Et si on arrêtait simplement cette course de l'économie et du profit qui joue au détriment des personnes, des êtres humaines ? A quoi bon avoir des robots pour effectuer des tâches si plus aucune personne n'a la possibilité de s'offrir les services de ces derniers ? Et puis cet article parle du fait qu'il s aura toujours des postes clés où les capacités humaines seront nécessaires. Pensez vous qu'ils seront en nombres suffisants pour les milliers de personnes remplacées par ces machines ? L'évolution technologique oui ! Mais pas au détriment de l'équilibre de vie essentiel à l'être humain !

Les derniers commentaires

  • Philippe le 15.01.2016 15:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Danger frontalier en Suisse

    Ben alors essayant de mois donner de poste de travaille au frontalier et essayant nous de diminuer notre taux de chômage qui est à la hausse de plus en plus , je comprend pas l intérêt de prendre des frontalier dans nos entreprises :( exemple l'agrochimie Suisse sigenta... Pauvre personne former on Suisse a ( ex. Monthey) et trouve pas d emplois fixe parse que des français sont déjà présent à cosse d un patron français qui veux ramener ces copines

  • Pierre-Yves le 06.01.2016 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Oui au revenu de base en juin 2016

    Pour lutter contre les effets de l'industrialisation dans les emplois, une solution: le revenu de base inconditionnel. Votez OUI le 16 juin prochain!

  • Julien le 05.01.2016 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les migrants aussi

    les migrants aussi... et en plus ils font grimper nos impots et nos primes d'assurance ainsi que les loyers...

  • Gaël le 05.01.2016 03:32 Report dénoncer ce commentaire

    Théorie Relative de la Monnaie

    Site très intéressant sur la monnaie.

  • Lolo le 04.01.2016 00:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est pourquoi?

    Que n'y a t-il pas d'intéressant dans cet articles pour récolter autant de pouces en bas????