Drame familial à Bulle

29 décembre 2011 07:07; Act: 29.12.2011 18:11 Print

La police a dû intervenir la veille du drame

Un drame familial a eu lieu mercredi en fin d'après-midi dans un immeuble à Bulle (FR). P. F. a tiré sur ses deux enfants, tuant la plus jeune. Il s'est ensuite donné la mort.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Mercredi vers 18h, la police cantonale fribourgeoise est intervenue en force dans l'appartement d'un immeuble du quartier. P. F., le père de famille, a grièvement blessé sa fille de 6 ans et tué son bébé de deux mois. Après son acte, il a pris la fuite et s'est donné la mort.

La mère, une ressortissante suisse de 23 ans, l'a informée que son concubin, un ressortissant portugais d'origine capverdienne de 34 ans, avait tiré sur leurs deux filles, une enfant de 6 ans et un bébé de 2 mois.

Les deux jeunes enfants étaient grièvement blessées, a annoncé la police fribourgeoise jeudi. Arrivés sur les lieux, les ambulanciers ont emmené l'aînée à l'hôpital, alors que le bébé est mort sur place. La mère a indiqué que l'auteur avait pris la fuite à pied, une arme à la main.

Un important dispositif policier a été déployé pour retrouver l'auteur. Dans la soirée, son corps a été découvert, une arme de poing à ses côtés, dans une forêt avoisinante, endroit où il s'est donné la mort.

D'après un voisin, le couple a eu une violente dispute mardi soir, laquelle a nécessité l'intervention de la police.

Une information confirmée par la porte-parole de la police fribourgeoise, Donatella Del Vecchio. A la suite de cette dispute, une personne extérieure au couple a déposé une plainte. La femme aurait alors demandé au père de quitter le domicile.

Une personne calme et détendue. C'est comme cela que le meurtrier présumé est décrit par le patron d'un établissement du quartier dans lequel il vivait. L'homme d'origine capverdienne retrouvé mort dans la forêt jeudi avait ses habitudes dans ce restaurant thaïlandais. Mercredi vers 16h, il est allé acheter des cigarettes dans l'établissement. Il avait peut-être déjà tué ses enfants à cette heure-là...

Hormis les événements de la veille, les raisons de cet acte tragique sont pour l'heure encore floues.

Selon la porte-parole de la police fribourgeoise, la maman se trouvait dans la pièce au moment des coups de feu, mais elle n'a pas été blessée. La police pense que les deux adultes vivaient ensemble dans l'appartement. Reste à déterminer également d'où provenait l'arme: «Nous ne savons toujours pas si l'homme avait un port d'armes», a déclaré la porte-parole. Une enquête est en cours auprès du Ministère public.

La maman se trouve actuellement à l'hôpital auprès de sa fille aînée, qui est toujours dans un état critique.

«Il faut bien s'accrocher.» Le grand-père sous le choc refuse de céder. Au retour de l'hôpital, il nous apprend qu'il a dû lui-même annoncer le drame à ses autres enfants. Il n'a pas voulu faire plus de commentaires.

(frb/ske/mac/ats)