Bienne

13 mars 2011 15:33; Act: 13.03.2011 16:11 Print

La police se fait prendre à partie

Une bagarre à l'issue d'un concert a dégénéré en bataille de rue contre la police dimanche vers 4h40, à Bienne.

Une faute?

La police biennoise indique dimanche dans un communiqué avoir été informée qu'une bagarre avait éclaté dans une salle de concert située au centre-ville entre plusieurs spectateurs.

Arrivés sur les lieux, les policiers ont été accueillis par des jets de bouteille. Après avoir fait usage de spray au poivre, ils ont appelé des renforts.

Mais lorsque ceux-ci sont à leur tour arrivés, plusieurs centaines de personnes s'étaient déjà rassemblées dans la rue et les ont pris à partie. Une cinquantaine d'individus ont alors jeté des objets sur la dizaine d'agents depuis plusieurs endroits.

«C'est toujours la même chose: ils se bagarrent et lorsque la police arrive ils sont de nouveau gentils entre eux et s'en prennent à nous», a dit à l'ATS Jean Scheiben, chef de la police cantonale à Bienne.

Gaz lacrymogènes

Pour éviter que la situation ne dégénère et empêcher les spectateurs de retourner dans la salle de concert, les agents ont fait usage de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc. «C'était tout à fait proportionnel», selon M. Scheiben.

Selon le communiqué de la police, quelques spectateurs du concert ont été blessés. L'un d'entre eux a été arrêté et des poursuites seront engagées contre les auteurs des débordements, a précisé M. Scheiben. Pour ce faire, la police entend utiliser les enregistrements vidéos qu'elle a effectués durant son intervention.

Les dégâts, principalement dans le local de concert, sont conséquents mais n'ont pas encore pu être chiffrés. M. Scheiben a tenu encore à souligner que ces débordements n'ont rien à voir avec le carnaval biennois qui s'est déroulé en même temps sans problème.

(ats)