Internet

29 avril 2019 21:27; Act: 29.04.2019 21:27 Print

La précarité numérique en question à Zurich

Les ministres germanophones se sont retrouvés, dans la cité de la Limmat lundi, pour plancher sur les risques sociaux liés au Web.

storybild

Les représentants de la Suisse, de l'Allemagne, de l'Autriche, du Luxembourg et du Liechtenstein veulent protéger les personnes actives des risques sociaux du Web. (Photo: Keystone)

Une faute?

La numérisation offre des opportunités mais comporte aussi des risques de précarisation. Les ministres germanophones des affaires sociales ont plaidé lundi à Zurich pour que la couverture sociale soit aussi garantie dans les nouvelles formes de travail.

Même dans un monde du travail en mutation rapide, il faut garantir une bonne protection sociale et la formation continue de toutes les personnes actives, ont insisté les représentants de la Suisse, de l'Allemagne, de l'Autriche, du Luxembourg et du Liechtenstein dans une déclaration commune, a indiqué le Département fédéral de l'intérieur (DFI) dans un communiqué.

Le conseiller fédéral Alain Berset a accueilli au Musée national à Zurich la ministre autrichienne des affaires sociales Beate Hartinger-Klein, le ministre liechtensteinois des affaires sociales Mauro Pedrazzini, le secrétaire d'Etat allemand Rolf Schmachtenberg ainsi que le premier conseiller du gouvernement luxembourgeois Abilio Fernandes. La réunion est prévue jusqu'à mardi.

Il s'agit de la deuxième rencontre de ce genre des ministres des affaires sociales des cinq pays, après celle organisée en 2016 à Vienne. Les responsables ont voulu créer ce rendez-vous pour échanger leurs connaissances et expériences, note le DFI.

(nxp/ats)