Votations 19 mai

12 avril 2019 05:19; Act: 12.04.2019 06:52 Print

La tendance à deux oui se confirme

Selon un sondage, la réforme fiscale et la révision sur les armes seraient acceptées si le vote avait eu lieu ce vendredi.

storybild

Image d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un double oui se profile le 19 mai, selon le premier sondage gfs.bern, confirmant les chiffres de Tamedia. La réforme fiscale pour les entreprises liée au financement de l'AVS obtient une faible majorité alors que la révision sur les armes est clairement acceptée.

Fin mars, 54% des personnes interrogées étaient absolument ou plutôt pour la réforme fiscale et le financement de l'AVS (RFFA). En revanche, 37% l'auraient rejetée et 9% étaient encore indécis. Malgré les 17 points d'écart qui séparent le oui du non, la majorité qui se dessine est encore instable, note l'institut gfs.bern dans son rapport publié vendredi.

Tant la gauche que la droite critiquent le texte et les sans-partis tendent vers le oui à une très mince majorité (50%), une part importante (39%) se montrant critique envers le gouvernement. Les électeurs du PLR et du PDC sont les plus favorables au projet, l'UDC est contre à 55% et la gauche est divisée malgré les mots d'ordre des partis.

Le poids des arguments du non

Les classes de revenu plus élevées et les électeurs des villes tendent plutôt vers le oui. C'est surtout l'amélioration de la sécurité des rentes qui fait mouche, tandis que le risque de délocalisation des entreprises ou la crainte d'être mis sur une liste noire en cas de non sont des arguments qui ne convainquent pas majoritairement.

Le camp du non peut quant à lui compter sur trois arguments de poids: le fait d'avoir regroupé deux sujets différents dans un seul paquet, la menace de pertes fiscales et l'idée d'empêcher une véritable réforme de l'AVS.

En conclusion, le oui dispose pour le moment d'une majorité fragile, sachant que les arguments contre cette réforme globale parlent autant à l'électorat de gauche et de droite. La campagne de ces prochaines semaines sera donc décisive, écrit l'institut de sondage.

Opinions faites sur les armes

Pour la révision sur les armes, deux tiers des électeurs interrogés prévoient de voter «certainement» ou «plutôt certainement» pour le texte. Environ un tiers des votants (33%) se dit opposé. Les opinions sur le sujet apparaissent déjà bien faites, seulement 1% des sondés étant indécis.

Les personnes plus âgées, mieux formées ou résidant en ville sont plus favorables à la loi. Au niveau des partis, seule l'UDC se bat contre tous. Trois quarts de ses partisans sont contre le texte. Dans tous les autres partis, une nette majorité se profile pour le durcissement de la loi sur les armes.

Pour la majorité, la protection de vies humaines est plus importante que la liberté de porter des armes. Et les nouvelles directives de l'Union européenne n'ont pas d'impacts négatifs pour les tireurs. Actuellement, aucun des arguments des opposants comme le caractère «antisuisse» des nouvelles directives, ne récolte de majorité.

La formation de l'opinion est relativement claire sur ce sujet. Une évolution des intentions de vote, notamment parmi les votants non affiliés à un parti, peut encore modifier le nombre de oui vers le haut ou le bas, mais les rapports majoritaires ne devraient pas se renverser, selon gfs.bern.

Sondage Tamedia légèrement différent

Un sondage de Tamedia publié la semaine passée indiquait également un double oui du peuple le 19 mai, mais dans des proportions quelque peu différentes. Pour la réforme fiscale et le financement de l'AVS, les Suisses se prononçaient à 62% pour et 30% contre. Le sort de la réforme de la loi sur les armes était plus indécis, 53% des sondés penchant pour le oui et 46% pour le non.

Le sondage gfs.bern, commandé par la SSR, a été réalisé entre le 25 mars et le 4 avril auprès de 5924 citoyens dans toute la Suisse. La marge d'erreur est de +/- 2,9 points de pourcentage.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Comme Dab le 12.04.2019 06:59 Report dénoncer ce commentaire

    Pur intox

    C'est fantastique ce que Berne peut faire dire au médias!

  • Romain le 12.04.2019 07:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est que le début

    Pour moi ce sera non à l'emprise de l'UE sur nos armes.

  • un citoyen au yeux en face des trous le 12.04.2019 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Double non

    He oui les petits moutons suivent leur chemin tracés, comme d'hab. Les politiciens pro Europe instaure leur peur habituelle et ça continue de marché. Et on nous fait un package pour la votation sur l'AVS. Comme toujours on ce fout de notre gueule

Les derniers commentaires

  • valentin kalitzine le 14.04.2019 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue dans le diktat dur

    pour ceux qui n'ont toujours pas compris ce que cherche à faire l'union européenne au sujet des armes détenues légalement par les citoyens suisses, reportez-vous aux déclarations de juncker au dernier trimestre 2016. il annonce clairement que ceci constitue un premier pas, qui ne s'arrêtera pas là ! voir également la décision de l'union européenne du retrait de l'argent physique, soit disant pour lutter contre la criminalité et le travail au noir. Ceci évidemment appuyé par les tenants des grands organismes financiers qui obligeront les citoyens à faire toutes leurs transactions par carte avec une toute petite retenue à chaque paiement, ce qui fera gagner une fortune à ces établissements bancaires. totalement dépendants, les peuples devront se soumettre à chaque étape de régression des libertés individuelles, sous peine de ne pouvoir accéder à leur argent virtuel et aux services dont ils auront besoin y compris les plus élémentaires. pour certains pays comme la France et son endettement colossal, il est déjà trop tard. Est-ce l'avenir dont vous rêvez pour vous ? pour vos enfants ? et pour la suisse ? un peuple en capacité de se défendre contre toute tyrannie est un peuple respecté un peuple incapable de s'opposer à la tyrannie n'est plus un peuple mais une population soumise à l'arbitraire et à la dictature. Bonne journée à vous.

  • Marie le 13.04.2019 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Combien

    juste une question, combien y'a t il eu d'attentats avec des armes déclarées en suisse? et combien de meurtres avec des armes déclarées en suisse ?? UN GRAND NON pour moi ! et encore NON pour aller dans le sens de l'Europe

  • Lorenzo le 12.04.2019 22:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pendant ce temps

    Il est intéressant de voir qu'aucun commentaire en faveur de cette loi n'a d'argument. A part "Fini pan pan" & co. Les gens qui pensent voter oui le font aveuglément, sans aucun esprit critique sur le contenu de cette loi. Même les personnes idéalement de gauche devrait se poser la question de la réelle question qui entoure cette votation. Au lieu de ça, nous sommes en plein débat pro / anti armes sans que personne ne voit le train venir. La démarche de l'EU est claire, vous avez tous internet, faites vos devoirs de recherche avant de voter.

  • Raph le 12.04.2019 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aux personnes qui pensent voter oui

    au prétexte que ça ne changera rien pour les tireurs et détenteurs d'armes... si dans une autre votation dans le futur on vous laisse votre voiture mais qu'on interdit les colonnes d'essence, ça change quelque chose ou pas ?! Qu'on vous laisse acheter votre voiture mais qu'on vous la confisque lorsque vous voulez la vendre ou la laisser à votre héritier, acceptable ou pas ? Tout parce que deux terroristes ont utilisé des camions pour tuer des innocents...

    • Tom Granger le 12.04.2019 22:15 Report dénoncer ce commentaire

      Comparaison n'est pas raison

      Vous allez au boulot en revolver? Je pense que la différence de nature intrinsèque et d'objectifs réels entre une arme à feu et une voiture est à portée du commun des mortels, heureusement...

    • KenAdams le 13.04.2019 00:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tom Granger

      Pourtant il y a eu plus d'attentats avec des véhicules qu'avec des armes à feu ces dernières années. Comme quoi tout peut se transformer en arme, même si intrinsèquement... Et cette directive vise justement à lutter contre le terrorisme, soi-disant.

  • Drzz le 12.04.2019 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hé ben

    Moi je vote toujours dans le sens des avis contraires.