Berne

11 février 2013 13:22; Act: 11.02.2013 13:57 Print

La valse carnavalesque des néonazis

par Stefanie Nopper/Olivia Fuchs - Des extrémistes de droite avaient prévu une marche aux flambeaux, samedi à Berne. Mais ils ne troubleront sans doute pas la quiétude des carnavaliers. Le rassemblement aurait été annulé.

storybild

Le rassemblement de néonazis prévu pour ce week-end n'a pas été autorisé par le chef de la sécurité à Berne. (Photo: keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous savons que des néonazis ont prévu de faire une démonstration fasciste samedi prochain à Berne», a affirmé dimanche l'association Antifa Berne dans un communiqué. Une marche aux flambeaux serait planifiée samedi à 19h, soit exactement au même moment que le défilé de carnaval qui rassemble des milliers de fêtards. La publication de cette nouvelle avait immédiatement inquiété les amateurs de carnaval et les groupes de guggenmusik qui ne souhaitent pas défiler côte-à-côte avec des extrémistes de droite.

Selon Antifa Berne, le groupe «Weisse Wölfe Terrorcrew» serait à l'origine de cette marche. L'ancien politicien des Démocrates suisses, Jonas Schneeberger, fait partie de ce groupuscule. Lundi, le lieu de rassemblement n'était pas encore connu. Mais la nouvelle n'a pas été bien accueillie du côté des différents groupes de guggenmusik: «C'est un scandale. J'espère que la police va empêcher ce rassemblement», s'énerve Max Isler, président des Aaregusler. La présidente du comité du carnaval bernois, Noëlle de Preux, a affirmé que le comité se rassemblera lundi pour discuter de la situation.

Interrogé, le directeur de la sécurité de Berne, Reto Nause, a confirmé qu'aucune autorisation n'avait été délivrée pour cette marche aux flambeaux: «Nous savons qu'elle aura lieu et nous sommes préparés.» Mais la police ne sera pas peut-être pas obligée d'intervenir. Selon des experts, les extrémistes de droite auraient annulé leur marche aux flambeaux.