Scandale en Argovie

18 janvier 2017 17:50; Act: 18.01.2017 17:50 Print

La viande périmée était vendue chez Manor

Lundi, on apprenait que cinq employés argoviens d'une chaîne de distribution étaient sous enquête pour avoir remballé de la viande ayant dépassé la date-limite. Manor informe mercredi qu'ils travaillaient dans sa filiale de Baden.

storybild

La porte-parole de la chaîne de magasins rappelle que l'enquête pénale est menée à l'encontre de ses anciens employés et non pas à l'encontre de Manor. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Exactement 3920 infractions d'escroquerie et de faux dans les titres: la justice argovienne enquête actuellement dans un vaste scandale à la viande. Cinq employés sont soupçonnés d'avoir réemballé de la viande ayant dépassé la date-limite et de l'avoir vendue. L'escroquerie porte aussi sur le fait d'avoir vendu de la viande présentée comme bio alors que ce n'était pas le cas.

«Comportement inacceptable pour Manor»

Si les autorités argoviennes n'ont pas voulu dire lundi quelle chaîne de distribution était touchée, une porte-parole de Manor informe mercredi que c'est sa filiale de Baden (AG) qui est concernée. Interrogée par l'«Aargauer Zeitung», Elle Steinbrecher confirme: «Des personnes ont été licenciées de notre filiale de Baden en 2015 pour ne pas avoir respecté nos règles d'hygiène. Ce comportement est inacceptable pour Manor.»

Formations intensifiées

Outre le licenciement des collaborateurs fautifs, la chaîne de magasins a pris d'autres mesures pour éviter qu'une telle chose ne se reproduise: «Nous avons vérifié et intensifié les processus de qualité. Les formations externes et internes ont elles aussi été intensifiées.»

La porte-parole rappelle que l'affaire a d'ores et déjà été réglée à l'interne et que l'enquête pénale est menée à l'encontre de ses anciens employés et non pas à l'encontre de Manor.

(lüs/ats/ofu)