Suisse

14 août 2019 11:57; Act: 14.08.2019 12:17 Print

La vignette électronique arrivera dans trois ans

La vignette autocollante continuera à être vendue en Suisse et à la frontière. Les Suisses pourront également choisir la version électronique dès 2022.

storybild

La vignette autocollante ne va pas disparaître en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Suisses devraient avoir le choix entre une vignette auto électronique et l'autocollant à placer chaque année sur le pare-brise dès 2022. Le Conseil fédéral a transmis mercredi au Parlement ce projet.

La vignette autocollante a été introduite en 1985 en Suisse et elle ne disparaîtra pas complètement. Le détenteur de véhicule aura le choix entre l'autocollant sur le pare-brise ou une vignette électronique. Plusieurs pays ont déjà adopté la vignette électronique ou ont l?intention de le faire dans un proche avenir.

La vignette autocollante continuera à être vendue en Suisse et à la frontière. À l'étranger, seule l'acquisition de la vignette électronique sera possible.

La vignette électronique ne sera pas liée à un véhicule déterminé mais à une plaque de contrôle. Celui qui optera pour cette solution devra donc faire enregistrer la plaque de contrôle de son véhicule dans le système, par l'intermédiaire d'une application Internet. Ce changement pourrait induire une baisse des recettes de 17,2 millions de francs par an au maximum.

Lorsque la part de vignettes autocollantes vendues sera inférieure à 10% du total des vignettes, elles ne seront plus vendues. Cela ne fait pas sens de continuer d'un point de vue économique et écologique, estime le Conseil fédéral.

Une modernisation

L'introduction d'une vignette électronique constitue un pas vers la numérisation. Les frais d'exploitation de la vignette autocollante seront réduits. La simplification de la distribution et une part aussi grande que possible de vignettes électroniques offrent un potentiel d'économie.

Les contrôles adaptés aux nouvelles conditions seront effectués comme jusqu'à présent par la police et l'Administration fédérale des douanes (AFD). Comme aujourd'hui, la redevance sera perçue par l'AFD et les cantons seront responsables de la distribution des vignettes.

Coûts

Les coûts des investissements sont sensiblement plus faibles pour le système dual proposé que pour un pur système de vignette électronique. Ils seront compris entre 4 et 5 millions de francs.

Grâce à l'abandon systématique de la vente de vignettes autocollantes à l'étranger, les coûts d'exploitation seront plus faibles. Selon des estimations, un tiers des 6,5 millions de vignettes vendues en Suisse seront électroniques.

Critiques en consultation

Lors de la consultation, des voix avaient critiqué le projet initial du Conseil fédéral qui voulait renoncer à la vignette autocollante. Ils ont émis des doutes quant à la protection des données.

Un système de contrôle global basé sur des images vidéo pour la reconnaissance des plaques de contrôle serait sans commune mesure avec le prélèvement d'une redevance annuelle forfaitaire simple. Pour assurer une couverture du réseau autoroutier, il faudrait prévoir environ 50 points de contrôle, ce qui nécessiterait d'investir 50 à 75 millions.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • D. B. le 14.08.2019 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Si c'est comme Serafe ...

    Je me réjouis de voir cette transition, car si c'est Serafe autant garder les vignettes autocollantes. Cette vignette autoroutière qui devait à la base être temporaire

  • Cheminot déçu le 14.08.2019 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    du vol,

    34 ans que l'on paye un impôt qui devait être provisoire, bientôt la taxe sur la respiration, ben oui on rejette du CO2 à chaque expiration, des taxes, des taxes, il n'y a que ça !!

  • Seb le 14.08.2019 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surveillance quand tu nous tient

    C'est super...on sera encore un peu plus surveillé !!!

Les derniers commentaires

  • Raph le 16.08.2019 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Râler encore râler

    On peut s'estimer heureux en Suisse, on paie bien moins cher nos autoroute que nous voisins !

  • scoth le 15.08.2019 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    spy

    Commentaire écrit depuis votre smartphone ?

    • A. M. le 15.08.2019 18:03 Report dénoncer ce commentaire

      Explications

      Je ne sais pas si votre commentaire est une réponse au miens. Si tel est le cas, effectivement, j'utilise un smartphone et je sais utiliser internet sans trop de problème... Mais j'ai 27 ans et j'ai grandi avec ça. Je pensais davantage à mes parents voir mes grands-parents qui eux ont des difficultés d'adaptation concernant les nouvelles technologies comme internet par exemple... Voilà la raison de mon commentaire.

  • A. M. le 15.08.2019 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    Et les personnes âgées ?

    Avec la vignette électronique je pense tout d'abord aux personnes âgées qui n'ont pas tous idées de comment fonctionne internet ou/et qui ne l'ont peut-être même pas du tout à la maison. Je trouve un peu triste de les priver de leur autonomie pour une chose de plus.

  • JT le 15.08.2019 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le provisoire définitif

    Cela fait surtout 35 ans que l'on paye une vignette qui devait être temporaire ou plus du 60 % va pour les CFF, cherchez l'erreur. Si la vignette devait être augmentée, mais l'intégralité devait retourner à la route pour son infrastructure et sa remise en état, pour sur aucun automobiliste refuserais cette taxe..... Mais pour que cela aille quasiment tous au rail qui ne fonctionne de toute façon pas, parce que trop cher, il faut bien que quelqu'un paye derrière ,merci les automobilistes c'est-à-dire nous....

  • Fafan71 le 14.08.2019 23:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Automobilistes Pompafric

    C'est marrant pour ça il trouve du pognon mais refaire les routes là il y a plus personne on se croirait dans un pays du tiers monde